Gil Baer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gil Baer
Image dans Infobox.
Le Mariage de Léon Daudet" illustré par Gil Baer, dessin publié à la une du Progrès illustré daté du dimanche 22 février 1891
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
Nationalité
Activités
Conjoint
Marie-Thérèse Bloch (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction

Gilles Berr dit Gil Baer, né à Strasbourg le et mort à Paris le , est un dessinateur d’humour et illustrateur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gilles Berr dit Gil Baer (écrit parfois GilBaer et Gil Baër) est le fils du lithographe Léopold Berr, originaire de Strasbourg.

En 1885, il est condamné par la justice allemande à payer 600 marks pour n'avoir pas effectué son service national[1], alors qu'il l'avait effectué en France.

Il connaît un certain succès à partir de 1883. En 1887, il se marie avec Marie-Thérèse Bloch. Sa femme est particulièrement bien introduite dans le monde littéraire et artistique.

Durant la Première Guerre mondiale, il illustre de nombreuses cartes postales humoristiques.

Il illustre des livres de Michel Corday, Jean Valgorge, Charles Talbere, etc. Il dessine pour des journaux illustrés comme La Chronique parisienne, Le Petit Français illustré, Jean qui rit, Le Pèle mêle, Le Rire, Les Annales Politiques et Littéraires (voir n° du ), Paris s'amuse (par exemple, dans le no 14 du 14-01-1905), L'Assiette au beurre, la Collection des cent.

Il est fait chevalier de la Légion d'honneur en 1926.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Fernand Hue, 500 000 dollars de récompense, illustrations de Gil Baer, Lecène Oudin et Cie, 1892 lire en ligne sur Gallica
  • Fernand Hue, Les cavaliers de Lakhdar : roman algérien, illustrations de Gil Baer, Lecène Oudin et Cie, 1895 lire en ligne sur Gallica
  • Louis Hédin, Tu resteras aux champs !, dessins à la plume de Gil Baer, 1928.
  • Dico Solo, dictionnaire des dessinateurs de presse, Aedis, 2004

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives nationales de France, base Léonore - cote 19800035/454/60745.

Liens externes[modifier | modifier le code]