Gigouillette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Gigouillette
Cadre
Forme juridique Société Philanthropique
But Lutte contre la pauvreté
Zone d’influence Nièvre
Fondation
Fondation
Fondateurs Pierre Burard et Lucien Stengel
Identité
Siège Clamecy, Nièvre, France
Dissolution
Dissolution 2009

La Gigouillette est une société philanthropique, sous statut d'association, créée par Pierre Burard et Lucien Stengel, le . Elle est une des structures ayant suivi le Mouvement Emmaüs.

Histoire[modifier | modifier le code]

Après la création de l'Association Emmaüs en 1954 à Paris et l'appel radiophonique de l'abbé Pierre en hiver 1954[1], la Gigouillette qui occupait déjà cette fonction depuis les années 1930 se lance officiellement sur la même projet à un niveau local. À l'époque l'objectif est d'aider les personnes âgées qui n'avaient pas encore de retraite à cette époque; plus tard l'objectif fut de faire face au chômage en aidant les plus jeunes. Le siège se trouvait sur le lieu dit de la Commune libre du crot-pinçon.

À ces fins, la Gigouillette organisa différentes manifestations : Fête de la Butte, Courses cyclistes, Ramassage de ferrailles, de vieux papiers et chiffons, Vides greniers, Rifles[2]...

Les présidents-fondateurs furent décorés de la Médaille de la Ligue universelle du Bien Public en 1972.

L'association connait une toujours eu une forte activité, mais dans les années 1990 elle se vide alors progressivement de ses bénévoles. Le président successeur, Bernard Stengel, met fin à la Société philanthropique le 4 février 2009[3],[4]. À cette occasion La Gigouillette passe le relais à l'association locale Les Restos du Cœur[5].

Activités[modifier | modifier le code]

Durant près de 55 ans, les membres de la Gigouillette ont lutté contre la misère et l’exclusion en offrant des colis alimentaires et des banquets philanthropiques. Leur champ d’intervention principal est centré sur les personnes et les familles qui vivent en dessous du seuil de pauvreté. La Gigouillette est également intervenue ponctuellement dans le domaine de l’hébergement, de l'accès à l'énergie et aux voyages de court-séjour, de l’accompagnement social et du logement d’insertion, principalement à Clamecy ou dans le reste des Vaux d'Yonne.

Acteurs[modifier | modifier le code]

La Gigouillette a regroupé différents types d'acteurs :

Les membres étaient alors décorés, soit en qualité de chevalier, officier, grand-officier ou commandeur, d'un taste-vin personnalisé en Faïence de Clamecy.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'appel de 1954, sur ladepeche.fr
  2. [De nombreux articles dans les journaux locaux "L'Yonne républicaine" et "le journal du Centre" de 1954 à 2009]
  3. dissolution
  4. Dissolution
  5. Resto du cœur
  6. [Le Journal du Centre du 16 avril 1959]
  7. Voyage du général de Gaulle à Auxerre et Clamecy 16/04/1959 - 07min07s, sur INA.fr
  8. [journal du Centre du 8 août 1953]
  9. [journal du Centre 1955]
  10. [Journal du centre du 28 août 1954]
  11. [journal du Centre du 29 juin 1972]
  12. [Journal du Centre du 25 avril 1967]
  13. [journal Le Morvandiau de Paris du 7 août 1967]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]