Gerald Cleaver (physicien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gerald Cleaver.

Gerald Bryan Cleaver est professeur associé au département de physique de l'université Baylor[1]. Il dirige également la division EUCOS (Early Universe Cosmology and Strings [Cosmologie de l’Univers primitif et cordes]) du CASPER (Center for Astrophysics, Space Physics & Engineering Research, Centre d’astrophysique, de la physique spatiale et recherches d’ingénierie) de Baylor[2]. Il est spécialiste de la recherche sur la phénoménologie des cordes et la construction de modèles de cordes.

Carrière[modifier | modifier le code]

Gerald Cleaver a effectué ses études de doctorat au Caltech où son directeur de thèse était John Schwarz. En tant que post-doctorant à la Texas A&M University, il travailla avec Dimitri Nanopoulos.

Recherches[modifier | modifier le code]

Avec Dimitri Nanopoulos, Cleaver bâtit le premier modèle dérive des cordes ne contenant que les particules du modèle standard supersymétrique minimal (ou MSSM, en anglais en:Minimal Supersymmetric Standard Model) dans le secteur observable [3]. À l’Université Baylor, Cleaver a bâti le premier quasi-MSSM derive des cordes[4], ui possède le potentiel de résolution du facteur différentiel de 20 entre l’échelle d’unification du MSSM de 2.5×1025 eV (25 yottaélectronvolt (YeV) ou 4.0 mégajoule (MJ)) et l’échelle des cordes hétérotiques à couplage électrofaible de 5×1026 eV (500 YeV ou 80 MJ) via une méthode robuste baptisée "unifcation optique ".

Publications[modifier | modifier le code]

Gerald Cleaver est l’auteur de plus de 75 articles sur la théorie des supercordes/théorie M, dont six font l’objet de plus de cinquante citations.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]