Fiat 600

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fiat 600
Fiat 600

Marque Fiat
Années de production 1955-1969 (en Italie)
Production 4.921.637 dont :
Classe Mini citadine
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence cylindres 633 / 767 cm3
Transmission Propulsion
Poids et performances
Poids à vide 585 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline
Dimensions
Longueur 3215 mm
Largeur 1380 mm
Hauteur 1405 mm
Chronologie des modèles
Précédent Fiat 500 Topolino Fiat 850 Suivant

La Fiat 600 est une voiture fabriquée par le constructeur italien Fiat Auto entre 1955 et 1969 en Italie ; elle est considérée comme l'icône du boom économique italien.

Sa création fut le résultat de circonstances fortuites. Alors que Dante Giacosa, le fameux ingénieur de Fiat à qui l'on doit tant de voitures révolutionnaires, mettait au point le projet de la nouvelle Fiat 500 (le modèle qui devait dans les plans de Fiat motoriser les italiens de l'après guerre) en 1952, il se rendit compte très rapidement que la mise au point du nouveau moteur refroidi par air allait prendre plus de temps que prévu. Alors que la direction générale de Fiat poussait pour la mise sur le marché d'un nouveau modèle de voiture économique en remplacement de la Fiat 500 Topolino vieillissante, Dante Giacosa entreprit d'adapter la forme arrêtée de la future 500 pour en faire une voiture de taille plus importante.

La nouvelle voiture la Fiat 600 était née en un délai record et fut présentée au Salon international de l'automobile de Genève le 9 mars 1955. Avec une carrosserie à deux portes ouvrant contre le vent, comme le voulait la mode de l'époque, et un habitacle pouvant recevoir facilement quatre adultes, elle était équipée d'un moteur placé à l'arrière mais refroidi par eau de 633 cm3 développant 21 ch, autorisant une vitesse de 95 km/h. Son prix ne dépassait pas les 590 000 lires.


La Fiat 600 deviendra un cas d'école dans l'histoire de l'automobile mondiale. En effet jamais un modèle de cette taille ne fut autant apprécié des automobilistes du monde entier, à tel point que Fiat dut se résoudre à annoncer des délais de livraisons qui dépassaient largement 12 mois. Afin de satisfaire à une demande toujours croissante au fil des années, Fiat la fit construire sous licence dans de très nombreux pays, aux quatre coins du globe.

Fiat 600 Multipla
Fiat 600 Multipla Abarth
Fiat 600 berline
Fiat 600 berline vue arrière


Il faut signaler la version Fiat 600 Multipla qui était en fait le premier monospace du monde. Construit sur la base de la Fiat 600, sa carrosserie fut allongée pour y loger 4 portes et comportait une face avant plane en porte-à-faux sur l'axe avant. Cette version fut surtout appréciée des familles nombreuses et des taxis.

La Fiat 600 dans le monde[modifier | modifier le code]

Fabriquée en Italie à une cadence qui dépassait les 1000 exemplaires par jour, du jamais vu à l'époque en Europe ; à titre indicatif, la Renault 4CV n'a jamais atteint les 450 exemplaires par jour ! sa fabrication s'arrêtera en 1969 après avoir connu trois séries et une production de 2 591 000 exemplaires dans les seules usines italiennes.

Fiat 600 Jolly

Seuls quelques carrossiers italiens eurent le loisir de créer des modèles « transformés » comme les versions Jolly découvertes.



À l'étranger la Fiat 600 a été construite principalement :

SEAT 800, la seule version à 4 portes
  • Espagne : le 27 mai 1957, Seat présente au Salon de Barcelone la Seat 600, copie conforme de l'original italien. L'engouement du public pour El Seiscientos est ici aussi très fort et la seconde version ne verra le jour que bien des années plus tard, comme en Italie avec La 600 D dont Seat créa une version typiquement réservée au marché espagnol, la Seat 800, une 600 rallongée à 4 portes. La fabrication s'arrêta en 1973 après 815 449 exemplaires produits.
  • Allemagne : début de l'assemblage en juin 1956 par la filiale allemande, Fiat Neckar, de la Jagst 600, qui deviendra Jagst 770 en octobre 1960. Fabriquée jusqu'en décembre 1969 à plus de 172 000 exemplaires.
  • Belgique à Waterloo : de 1957 à 1967 dans une nouvelle usine qui a employé jusqu'à 1100 personnes.
  • Yougoslavie : en 1959, la société Zastava, associée de Fiat, présente au Salon de Belgrade la Zastava 600, qui deviendra ensuite Z 650, puis Z 700 et Z 800. Elle sera fabriquée jusqu'en 1990 à 923.487 exemplaires. Pendant la guerre en 1999, l'usine de Kragujevac ayant été bombardée, la ligne de fabrication a été déplacée en Turquie chez Tofas, la filiale de Fiat en Turquie où la production ne fut que très marginale.
  • Argentine : en 1960, Fiat décide d'installer une ligne de fabrication de la Fiat 600 dans son usine argentine Fiat Concord de Cordoba afin de faire face à la très forte demande du marché Sud Américain. 304 016 exemplaires y seront fabriqués jusqu'en 1982.
  • Chili : à partir de 1962, la filiale argentine Fiat Concord n'arrivant plus à satisfaire les commandes à l'exportation, Fiat Auto Italie décide alors d'installer une ligne de montage au Chili qui en fabriquera presque 12 000 exemplaires jusqu'en 1978.
  • Portugal : une nouvelle production en Vendas Novas démarre en 1964 a l'usine Somave. Elle dure jusqu'en 1971, avec une production de 9 576 unités.
  • URSS : il semblerait que la licence de la Fiat 600 ait été utilisée en Union soviétique pour la construction d'une voiture semblable au modèle Fiat mais avec une motorisation différente (modèle ZAZ 965).
Fiat Neckar Jagst 600
Fiat Steyr-Puch 600

La production globale du modèle Fiat 600 dépasse les 4 940 000 unités.

Les versions dérivées[modifier | modifier le code]

La Fiat 600 Savio Jungla[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Fiat 600 Savio Jungla.

La Fiat 600 Savio Jungla est une automobile conçue pour un usage militaire et, sa version civile, pour le temps libre, aussi appelée pickup tout terrain et qui était définie en Italie comme "spiaggina". Elle est produite par la Carrozzeria Savio de 1965 à 1974.

Les versions Abarth[modifier | modifier le code]

L'excellente base de cette Fiat 600 a permis à un certain nombre de préparateurs de l'époque d'élaborer des versions sportives avec un succès plus ou moins important, Fabio Colonna remportant par exemple la Targa Florio 1957 (il est vrai hors championnat du monde des voitures de sport cette année-là). Le meilleur exemple est encore la version Abarth du modèle, dont le moteur a été porté à 982 cm3, et qui remporte quant à lui de nombreuses courses, tout en étant commercialisé à grande échelle, avec un appréciable succès commercial.

Fiat Abarth 1000 TC

Voir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :