Ferdinand Olivier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ferdinand Johann von Olivier)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ferdinand Olivier
Theodor Rehbenitz - Jugendbildnis des Ferdinand Olivier.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 55 ans)
MunichVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Maître
Carl Ludwig Kaaz (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales
Die Juden in der Babylonischen Gefangenschaft (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Ferdinand Olivier (Johann Heinrich Ferdinand von Olivier) est né le à Dessau, et mort le à Munich est un peintre allemand, associé au mouvement nazaréen.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père est un pédagogue renommé, la famille de sa mère est d'origine française[1]. Deux de ses frères sont également peintres Friedrich Woldemar (1791-1859) et  Heinrich (1783-1848). Il commence ses études de paysagiste à Dessau où il erst formé par Carl Wilhelm Kolbe[2] et par le graveur Johann Christian Haldenwang, puis les poursuit à Dresde (de 1804 à 1806). Il ) Paris pour mission diplomatique[3] de 1807 à 1810 ː il étudie les maîtres anciens. En 1811, il s'installe à Vienne. Il rencontre avec Joseph Anton Koch  qui l'influence par son style austère de paysagiste[4].

En 1817, il devint membre de la confrérie de Saint-Luc à Vienne. Il coédite la revue Janus (1818-1819).En 1832 il est nommé professeur de l'histoire de l'art et secrétaire de l'Académie de Munich[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Commissariat général de l'exposition, La peinture allemande à l'époque du romantisme, Paris, Editions des musées nationaux, , 242 p., p. 111-112
    Le commissariat général de l'exposition était composé de Werner Hofman, Youri Kouznetsov, Michel Laclotte, Hans Joachim Neidhardt, et la collaboration de Jean-Pierre Cuzin Dominique Didier, Elisabeth Walter
  2. Neue deutsche Biographie, Digitale Bibliothek
  3. (de) F. Schnorr v. Carolsfeld, « Olivier, Johann Heinrich Ferdinand », sur deutsche biographie.de
  4. « Ferdinand Johann Heinrich Olivier », sur larousse.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]