Fétuque glauque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Festuca glauca

Festuca glauca, ou en langue vernaculaire fétuque glauque ou fétuque bleue, est une plante herbacée de la famille des Poaceae, originaire d'Europe. En latin le terme « Festuca » signifie brin d’herbe et le nom d’espèce « glauca » fait référence à sa couleur bleu-vert[2].

Description[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une herbe dressée poussant en touffe, pouvant atteindre 30 cm de hauteur et de propagation. La couleur des feuilles varie du blanc argenté au gris bleuté et ses fleurs, insignifiantes, apparaissent pendant l'été. La fétuque bleue forme, lors de sa floraison de Mai à Juin, des panicules pouvant atteindre 50cm[3]. Elle supporte la coupe.

Usages[modifier | modifier le code]

Il est adapté pour les bordures et les plates-bandes de rocailles. Ses cultivars les plus connus sont 'Blaufuchs' d'un bleu vif, 'Blausilver' avec des feuilles bleu intense, ou encore 'Elijah Blue' qui peut atteindre 35 cm de hauteur. Ils ont besoin d'un sol drainé et sec et d'une situation ensoleillée. Ainsi c'est une espèce rustique résistante à la sécheresse et nécessitant peu de nutriments pour se développer. Ces caractéristiques expliquent que l’on peut la trouver sur la quasi-totalité des continents[4].

La fétuque glauque a besoin d'être divisée et replantée tous les deux ou trois ans. De plus, c’est une espèce très résistante à une eau saline avec des dommages foliaires moindres à son contact en comparaison de nombreuses autres espèces végétales vivant en milieu terrestre [5].

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Synonymes :

  • Festuca calcarea Velchev
  • Festuca calcarea Tausch ex Steud.
  • Festuca duriuscula var. glauca (Vill.) Breb.
  • Festuca duriuscula subsp. glauca (Vill.) Mutel
  • Festuca glauca var. juncea Wallr.
  • Festuca ovina var. glauca (Lam.) Hack.
  • Festuca strictifolia Opiz
  • Festuca veneris Gr.Rossi, Foggi & Signorin

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dominique Villars, Histoire des plantes du Dauphiné, 1787
  2. « La fétuque bleue », sur www.maplantemonbonheur.fr (consulté le )
  3. Katarzyna Jarecka et Jacek Sosnowski, « The Effect of a Growth Stimulant Based on Iodine Nanoparticles on Festuca glauca », Journal of Ecological Engineering, vol. 22, no 11,‎ , p. 72–78 (ISSN 2299-8993, DOI 10.12911/22998993/142948, lire en ligne, consulté le )
  4. Julien JADAS-HECART, « Note sur le caractère « organes cassants » chez la fétuque élevée (Festuca arundinacea Schreb.) », Agronomie, vol. 5, no 5,‎ , p. 459–462 (ISSN 0249-5627, DOI 10.1051/agro:19850511, lire en ligne, consulté le )
  5. (en-US) Haifeng Xing, Julie Hershkowitz, Asmita Paudel et Youping Sun, « Morphological and Physiological Responses of Ornamental Grasses to Saline Water Irrigation », HortScience, vol. 56, no 6,‎ , p. 678–686 (ISSN 0018-5345 et 2327-9834, DOI 10.21273/HORTSCI15700-21, lire en ligne, consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :