El Azifet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
El Azifet
العازفات
Pays de résidence Drapeau de la Tunisie Tunisie
Années d'activité Depuis 1992
Style Musique savante
Fondateur Amina Srarfi
Effectif 12-15

El Azifet (العازفات), qui signifie « Les Musiciennes », est le premier orchestre féminin de musique savante du monde arabe. Il est fondé en 1992 par la tunisienne Amina Srarfi.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ces femmes sont considérées comme les ambassadrices de la musique arabo-andalouse de Tunisie. Le groupe est composé de douze à quinze chanteuses organisées en chorales (sans solo) et de musiciennes jouant de l'oud, du qanûn, du nay, de la contrebasse, de la darbouka, du tar et occasionnellement du piano.

El Azifet, contrairement à la radio nationale et à La Rachidia, n'est pas subventionné par l'État tunisien.

Le groupe présente des morceaux classiques tirés des patrimoines tunisien, moyen-oriental et andalou fraîchement réarrangés aux rythmes du flamenco de la rumba, du tango et de la valse. La musique interprétée par le groupe touche également la musique franco-tunisienne des années 1920 et 1930 et les chansons de Cheikh El Afrit et Habiba Msika.

Orchestre à vocation de recherche patrimoniale, son originalité réside dans la reprise de morceaux qui se sont perdus dans les méandres du patrimoine, permettant de les propulser sous les feux de la rampe grâce à une distribution musicale actualisée. Pour Amina Srarfi, le groupe a deux buts :

  • montrer que les femmes musulmanes peuvent effectuer le même travail que l'homme avec la même voire une meilleure qualité ;
  • montrer qu'elle peut réussir indépendamment des hommes car le groupe est composé uniquement de femmes alors que d'habitude le groupe qui accompagne une chanteuse est généralement dominé par les hommes.

El Azifet se produit dans les endroits les plus prestigieux du monde : Paris (Institut du monde arabe et ouverture de la Semaine de la femme tunisienne), Madrid, Rome (Auditorium), Londres (Académie royale de musique), Le Caire (Opéra), Washington (Musée des femmes), New York (siège de l'ONU), Stockholm (salle du Prix Nobel), Hanovre (Expo 2000), Vienne, Alger, Istanbul, Pékin et Dalian (Chine), la Tunisie (festivals de Carthage et de Hammamet), le Danemark, la Jordanie (Festival de Jerash), la Palestine, le Qatar, Oman, le Japon ou encore la Corée du Sud (Théâtre national de Séoul).

Lien externe[modifier | modifier le code]