Effet de Cranfill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'effet de Cranfill est un effet particulier engendré par la variation du champ magnétique interplanétaire dans l’héliosphère[1]. Il est nommé d'après Charles W. Cranfill, qui a publié sur le sujet en 1971[2].

Description[modifier | modifier le code]

Si le champ magnétique interplanétaire s'amplifie dans l'héliogaine interne, il peut devenir assez fort pour affecter l'écoulement du plasma à proximité du point de stagnation, entre la sortie du vent solaire et le flux entrant du plasma interstellaire. Lorsque cela se produit, la vitesse d'écoulement cesse de diminuer, ce qui entraîne une diminution de l'intensité du champ magnétique. Par contre, le flux est accéléré vers l'extérieur par une force de gradient de pression magnétique[évasif][3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Le Roux, J. A. & Ptuskin, V. S, « The Dynamic Relevance of the Heliospheric Magnetic Field According to a Spherically-Symmetric Energetic Particle Hydromagnetic Model », 24th International Cosmic Ray Conference, vol. 4,‎ , p. 726 (lire en ligne)
  2. (en) Charles W. Cranfill, Flow problems in astrophysical systems, San Diego, Université de Californie, , 342 p. (présentation en ligne)
  3. (en) Steve Suess, « Interplanetary Magnetic Field »,

Voir aussi[modifier | modifier le code]