Effet Kaye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'effet Kaye désigne le comportement complexe d'un fluide visqueux thixotropique décrit pour la première fois par Arthur Kaye en 1963.

une suite de photo d'un effet Kaye
Une séquence d'images qui montrent l’évolution de l’effet. Sur l'image 1, on distingue un jet presque horizontal qui part d'un tas de liquide en forme de pyramide, qui se redresse jusqu'à l'image 5 où il est quasiment vertical.

Description[modifier | modifier le code]

Lorsqu'un fin filet de liquide visqueux organique, comme du shampoing, s'écoule et rencontre une surface visqueuse, il commence par former un petit tas puis, soudain, un filet secondaire se forme. Le filet secondaire va s'élever à la verticale et se mélanger avec le filet primaire, stoppant ainsi sa source de production. La durée totale du phénomène est d'environ trois cents millisecondes. Si le socle est incliné toutefois, l'effet Kaye peut être stabilisé et servir de guide d'onde optique, à la manière des fibres optiques. Le phénomène a depuis été observé dans plusieurs liquides thixotropiques, c'est-à-dire des liquides qui deviennent moins visqueux en s'écoulant.

L'observation n'a reçu d'explication qu'en 2006[1].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]