Discussion:Uchigatana

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression -
  • Neutralité -
  • Droit d'auteur -
  • Article de qualité -
  • Bon article -
  • Lumière sur -
  • À faire -
  • Archives

simple observation :

les sabres de "basse classe", que les samouraïs de rang + élevés trouvaient sur le champ après les combats, et dont certains se chargeaient à pleines brassées, (et remettaient pour le transport, entreposage, rafistolage etc.), à leurs serviteurs ou "pages", leur étaient très utiles, par exemple:

  • 1_ pour offrir à leurs guerriers + jeunes, qui, pour être valeureux, n'en étaient pas moins aussi sûrement désargentés, (le monde n'a pas changé sur le fond :les jeunes étudiants et sportifs actuels le sont aussi..), et ne pouvaient se les offrir.. en cas de casse ou détérioration de l'arme (qu'elle survienne au combat ou à l'entraînement, d'autant que ceux-ci étaient parfois poussés aux limites de résistance, tant de l'homme que de l'arme..). L'appropriation, au sens large (pas du "vol", "stricto sensu", en tout cas), mais de la récupération bien venue, (financièrement), d'autant que les voyages étaient longs et les forgerons compétents rares et très pris.. Ceci dit, le coût d'un katana, est toujours un problème, à l'heure actuelle, pour le pratiquant, (nous nous sommes cotisés à plusieurs pour offrir (un partie du prix de) son sabre à mon dernier élève (en karaté goju ryu.. mais je l'avais aussi convaincu de l'utilité et de la valeur de l'iaido..).
  • 2_ pour leur usage personnel, lors des entraînements intensifs, joutes "amicales" poussées etc.

le fait d'abîmer un tel sabre récupéré "à pas cher" (foir fouille n'existant pas à l'époque), était moins lourd de conséquences que pour un usage malheureux du sabre personnel (familial, dans la plupart des cas), souvent acheté au prix de lourds sacrifices financiers..

ps : j'ai pratiqué iaido (et kyudo, karaté etc), dans ma "jeunesse" pendant ~10 ans.. et j'apprécie dans la culture des arts martiaux, la maîtrise de soi et la précision gestuelle..

  • d'autre part je crois reconnaître ton style d'écriture (mais çà n'est peut être qu'une impression, je n'ai pas/plus l'article sur les sabres, et ne sais plus dans quelle revue c'était, mais la présentation était semblable à celle de "uchigatana".. aurais-tu publié dans des revues d'arts martiaux ?

merci, et que le sabre (mental et spirituel), au fourreau, soit en Paix, mais alerte..___Lamadelama 28 avril 2006 à 11:59 (CEST)