Discussion:Livre tournois

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

L'équivalence décrite dans ce paragraphe est sujette à de nombreuses questions. Comment peut-on comparer des valeurs d'années différentes sur la simple base d'un salaire horaire d'ouvrier ? Soit, c'est une hypothèse qui en vaut une autre, mais elle néglige complétement le coût de la vie. Ainsi, selon l'étude de R.C. Allen (The Great Divergence in European Wages and Prices from the Middle Ages to the First World War, http://www.idealibrary.com) datée de 2001, et qui étudie les grandes villes européennes, dont Paris, le salaire ne doit pas entrer uniquement en ligne de compte, il faut aussi tenir compte du prix des denrées de base (pain, viande, boissons...).

A partir de l'étude de RC Allen, qui défini des Indices de Coût de la Vie (à peu près de la même façon que l'INSEE le fait pour l'indice de pouvoir d'achat), et en prolongeant la série avec celle de l'INSEE, on trouve que :

  • 1 livre de 1430 = 140 EUR de 2007 (de grandes fluctuations ont lieu aux XVe et XVIe siècles)
  • 1 livre de 1500 = 168 EUR de 2007
  • 1 livre de 1550 = 75,1 EUR de 2007
  • 1 livre de 1600 = 32,6 EUR de 2007
  • 1 livre de 1650 = 16,1 EUR de 2007
  • 1 livre de 1700 = 16,6 EUR de 2007
  • 1 livre de 1786 = 11,5 EUR de 2007 (il y a un trou entre 1787 et 1839)
  • 1 franc de 1840 = 8,17 EUR de 2007
  • 1 franc de 1900 = 3,44 EUR de 2007

Le trou entre 1787 et 1839 peut être comblé par interpolation à partir du cours des assignats et du cours du blé (RC Allen définit une formule qui permet de lier le prix du pain au prix du blé et au salaire d'un ouvrier, le pain entre pour environ 30% dans le calcul de son indice de coût de la vie, ensuite vient la boisson (vin) pour environ 20%). Cette interpolation très personnelle permet de juger très approximativement de la valeur de la monnaie sur cette période. On trouve :

  • 1 livre de 1788 = 10,5 EUR de 2007
  • 1 livre de 1789 = 8,63 EUR de 2007

Il faut donc tenir compte des info qui suivent : La valeur marquée sur l'assignat pouvait aller de 10 sols (1/2 livre) à 2000 livres, comme 20 sols est équivalent à 1 livre, la valeur de l'assignat pouvait donc varier d'un facteur de 1 à 4000. De plus l'inflation galopante fit que la valeur inscrite sur les assignats entre 1791 et 1797 a été affectée par une dévaluation de 1/235ème, c'est-à-dire que 235 livres en 1791 ne valaient plus qu'une livre en 1797 (cela, c'est le cours officiel de l'époque, au marché noir la dévaluation était encore plus importante). D'autres info à lire sur le site : http://assignat.fr '''

  • 1 livre assignat de 1790 = 8,77 EUR de 2007
  • 1 livre assignat de 1791 = 9,37 EUR de 2007 (la confiance revient dans les esprits)
  • 1 livre assignat de 1792 = 6,85 EUR de 2007 (les révolutionnaires extrémistes prennent le dessus et la situation devient
                                              critique)
  • 1 livre assignat de 1793 = 4,16 EUR de 2007
  • 1 livre assignat de 1794 = 3,41 EUR de 2007
  • 1 livre assignat de 1795 = 3,14 EUR de 2007 (création du franc assignat nivôse an III, janvier 1795)
  • 1 livre assignat de 1796 = 0,19 EUR de 2007 (inflation galopante, l'Etat supprime les assignats et crée le franc mandat
                                              territorial, nivôse an IV, janvier 1796)

'**********************-------***************************

  • 1 franc de 1797 = 0,07 EUR de 2007 (le franc subit l'inflation à ses débuts)
  • 1 franc de 1798 = 9,81 EUR de 2007 (le franc retrouve une quasi parité avec la livre tournois d'avant la Révolution)
  • 1 franc de 1800 = 8,34 EUR de 2007 (création du franc germinal bimétalliste par Bonaparte, an XI, mars 1803)
  • 1 franc de 1810 = 8,76 EUR de 2007
  • 1 franc de 1820 = 8,79 EUR de 2007
  • 1 franc de 1830 = 8,26 EUR de 2007

Bref, le taux de conversion de la livre est bien plus irrégulier.

Enfin, ainsi que le remarque l'INSEE, la comparaison de la valeur de la monnaie à partir du pouvoir d'achat permet de tenir compte de l'érosion monétaire liée à la consommation des ménages, mais elle ne permet pas de mesurer l'érosion monétaire des biens immobiliers et financiers. De surcroît, avant le XIXe siècle, les échanges commerciaux et financier de grande ampleur (entre familles nobles par exemple) se faisaient en monnaie or et non en monnaie argent. Ces deux monnaies ne peuvent pas être comparées directement.

A+

Fred76

Pour l'année 1725, une livre correspondrait à une somme située entre 7 et 15 euros 2009 (d'après mes recherches personnelles à partir des salaires et des prix : à utiliser donc avec précaution).

Ainsi, un cuisinier gagnait environ 950 livres l'an, un laquais 540 livres, un jardinier quelque 400 livres et un capitaine environ 2400 livres par année. Un ouvrier non qualifié recevait un peu moins d'une livre par jour, soit environ 15 sous, un ouvrier qualifié presque le double.

L'année comptait 288 jours de travail et 77 jours de repos (52 dimanches et 25 fêtes chômées).



Wrong math?

You write 6,19 g d'or pur in 1640 and in the same article later you write 0,619 g. Please get this right.--2A02:908:DB18:8200:607A:5031:1EB4:EB17 (discuter) 16 juin 2015 à 20:17 (CEST)