Deluz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Deluz
Deluz
Église Saint-Martin de Deluz
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Besançon
Intercommunalité Grand Besançon Métropole
Maire
Mandat
Sylvaine Barassi
2014-2020
Code postal 25960
Code commune 25197
Démographie
Population
municipale
615 hab. (2017 en diminution de 2,07 % par rapport à 2012)
Densité 77 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 17′ 43″ nord, 6° 12′ 05″ est
Altitude Min. 247 m
Max. 497 m
Superficie 8,03 km2
Élections
Départementales Canton de Besançon-5
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Deluz
Géolocalisation sur la carte : Doubs
Voir sur la carte topographique du Doubs
City locator 14.svg
Deluz
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Deluz
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Deluz
Liens
Site web http://www.deluz.fr

Deluz est une commune française située dans le département du Doubs en région Bourgogne-Franche-Comté. Les habitants se nomment les Deluziens et Deluziennes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est installé en rive droite dans la vallée encaissée du Doubs, juste en aval d'un méandre surplombé d'une falaise abrupte de plus de 200 mètres de hauteur : les rochers du Château Loriot.

Le village au bord du Doubs.

Transport[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par la ligne 74  du réseau de transport en commun Ginko.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Delu en 1250 ; Delui en 1275 ; Deluz depuis la fin du XIVe siècle[1].

Deluz est une commune membre de Grand Besançon Métropole. Elle se situe au nord-est à une dizaine de kilomètres de la préfecture, en amont du Doubs. Le village se situe au fond d'une vallée où passe une voie ferrée et un réseau routier et une véloroute. La route nationale 83 désormais D 683 a été construite sur le plateau dominant au nord.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Pouligney-Lusans Roulans Rose des vents
Amagney
Vaire (Vaire-le-Petit)
N Laissey
Champlive
O    Deluz    E
S
(Vaire-Arcier) Osse

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2008 Yves Tardieu SE Enseignant
2008 En cours Sylvaine Barassi[2] [sans étiquette Fonctionnaire au Trésor public
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2017, la commune comptait 615 habitants[Note 1], en diminution de 2,07 % par rapport à 2012 (Doubs : +1,51 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
376385397348404432443458441
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
4995204523907871 0629481 0071 025
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 0231 0141 032890816680648538641
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
648646562706692693660627623
2017 - - - - - - - -
615--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Éboulement[modifier | modifier le code]

Dans la nuit du 4 au 5 juillet 1969 vers 4 h du matin, un glissement de terrain s'est produit au lieu-dit : Sous-Roche.

15 000 tonnes de terre et de gravats ont dévalé la colline se déversant sur les voies de chemin de fer de la ligne Strasbourg-Vintimille et sur la route qui relie Deluz à Laissey. La coulée s'est avancée jusque dans le Doubs. Deux maisons ont été emportées : celle du garde-barrière et une résidence secondaire, vides de leurs habitants. Le garde-barrière s’est aperçu, la veille, que la colline formée à sa base par une carrière de glaise, dominée par une falaise, commençait à bouger.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Martin, localisée au centre du village, est datée du XVIIIe siècle et bénéficie d'une inscription aux monuments historiques depuis 1988.
  • L'ancienne papeterie inscrite à l'Inventaire général du patrimoine culturel[7].
  • La chapelle de Montoille édifiée sur la colline du même nom par l’abbé Manet en 1872[8].
  • La halte ferroviaire SNCF où quelques TER s'arrêtent.
  • La halte fluviale est ouverte depuis . Elle est l'une des trois haltes du port fluvial multi-sites de Grand Besançon Métropole. Elle permet l'accueil d'une trentaine de bateaux de plaisance stationnés perpendiculairement à la voie d'eau, en courte, moyenne et longue durée, tout au long de l'année. Il y a également un petit chantier naval.
  • Le belvédère de la Roche Blanche en rive gauche du Doubs.
  • Le belvédère des rochers du Château Loriot, en rive doite, accessible par le chemin de randonnée GR59 et offrant une vue magnifique sur un méandre du Doubs.
  • Les grottes de Sous-Roche : les spéléologues ont recensé 7 grottes dans les corniches de l'anticlinal de Sous-Roche dont les développements sont compris entre 5 m et 53 m (grotte n°1 débutant par un porche de 5 m sur 4). Par ailleurs, subsistent les galeries d'une ancienne mine de fer.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :