Aller au contenu

Conrad Morant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Conrad Morant
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
BâleVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activités

Conrad Morant ou Morandt est un dessinateur, sculpteur sur bois et peintre rhénan, né à Bâle vers 1510 et mort à Strasbourg au plus tard en 1573. Il est principalement connu pour être l’auteur du Plan de la ville de Strasbourg, la plus ancienne représentation topographique connue de cette ville.

Conrad Morant ou Morandt[1] naît vers 1510 à Bâle sous le nom de Conrad Schweblin, son père étant Morand Schweblin un artisan vannier lui-même originaire de cette ville. Conrad Morant ne demeure pas à Bâle mais s’installe à Strasbourg au plus tard en 1544, date à laquelle il en devient bourgeois et où il possédait la maison Zur Goldnenen Leiter (« À l’Échelle d’or »). Il meurt au plus tard en 1573 à Strasbourg[2].

Plan de la ville de Strasbourg

[modifier | modifier le code]

Le Plan de la ville de Strasbourg a été réalisé en 1548. Il s’agit d’une impression faite à partir d’une gravure sur bois puis peinte, l’ensemble du processus étant l’œuvre de Conrad Morant. Dessiné depuis la plateforme de la cathédrale de Strasbourg, le plan a la particularité de représenter la ville telle qu’elle est vue depuis ce point, c’est-à-dire avec une perspective concentrique. Il n’a toutefois pas fait une représentation à l’identique, mais a introduit des différences d’échelle selon l’importance des bâtiments : les sièges des pouvoirs municipal et religieux comme la tour aux Pfennigs, la cathédrale et l’église des Dominicains sont ainsi particulièrement proéminents[3].

Autres œuvres

[modifier | modifier le code]

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. Matthias Oberli (trad. Florence Piguet), « Conrad Morandt » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du .
  2. a b et c Oberli 2012.
  3. a et b Gatineau 2008, p. 132.

Bibliographie

[modifier | modifier le code]
  • Monique Fuchs, « MORANT, MORAND, MORANDT Conrad », dans Fédération des Sociétés d’Histoire et d’Archéologie d’Alsace, Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, vol. 27, p. 2702.
  • Barbara Gatineau, « Conrad Morant : Plan de la ville de Strasbourg », dans Philippe Lorentz, Cécile Dupeux, Strasbourg 1400 : Un foyer d’art dans l’Europe gothique, Strasbourg, Éditions des Musées de la Ville de Strasbourg, (ISBN 9782351250594), p. 132.
  • Matthias Oberli, « Morandt, Conrad », dans Académie suisse des sciences humaines et sociales, Dictionnaire historique de la Suisse, (lire en ligne).

Liens externes

[modifier | modifier le code]