Conférence de Fontainebleau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La conférence de Fontainebleau est une conférence entre le gouvernement français et le Viêt-minh qui s’est tenue à l’été 1946 à Fontainebleau (Seine-et-Marne) en vue de trouver une solution au conflit et à l'indépendance du Viêt Nam. Elle fait suite aux accords Hô-Sainteny de mars de la même année.

Ouverte le en présence d’Ho Chi Minh qui dirige la délégation viêt-minh, elle est suspendue le [1] la délégation vietnamienne refusant d’admettre l’ouverture d’une conférence des pays du sud de l’Indochine à Dalat ce même jour[2]. Ho Chi Minh profite de cette suspension pour rencontrer le général Leclerc juste rentré à Paris du Viêt Nam pour prendre ses nouvelles fonctions en Afrique du Nord[2].

Elle se termine brusquement sur un échec le avec des positions inconciliables sur l’intégration du Viêt Nam dans l’Union française et sur l’unité des trois « Ky » (en vietnamien), « Bac Ky » (Tonkin), « Trung Ky » (Annam) et « Nam Ky » (Cochinchine), avec un référendum en Cochinchine[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire du Viêt-Nam au XXème siècle, François Guillemot, document IEP Université de Lyon.
  2. a et b Mémorial Leclerc.
  3. Chronologie des évènements d'Indochine, 1945-1954, Service historique de la Défense. [lien mort]