Conférence de Fontainebleau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’histoire de France image illustrant le Viêt Nam
Cet article est une ébauche concernant l’histoire de France et le Viêt Nam.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La conférence de Fontainebleau est une conférence entre le gouvernement français et le Viêt-minh qui s’est tenue à l’été 1946 à Fontainebleau (Seine-et-Marne) en vue de trouver une solution au conflit et à l'indépendance du Viêt Nam.

Ouverte le 6 juillet 1946 en présence d’Ho Chi Minh qui dirige la délégation viêt-minh, elle est suspendue le 1er août 1946[1] car la délégation vietnamienne refuse d’admettre l’ouverture d’une conférence des pays du sud de l’Indochine à Dalat ce même jour[2] (Ho Chi Minh profite de cette suspension pour rencontrer le général Leclerc juste rentré à Paris du Viêt Nam pour prendre ses nouvelles fonctions en Afrique du Nord[2]). Elle se termine brusquement sur un échec le 12 septembre avec des désaccords inconciliables sur l’intégration du Viêt Nam dans l’Union française et sur l’unité des trois Ky – Bac Ky (Tonkin), Trung Ky (Annam) et Nam Ky (Cochinchine) – avec un référendum en Cochinchine[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. "Histoire du Viêt-Nam au XXème siècle", François Guillemot, document IEP Université de Lyon.
  2. a et b Mémorial Leclerc.
  3. .Chronologie des évènements d'Indochine, 1945-1954, Service historique de la Défense. [lien mort]