Conchyoline

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La conchyoline ou perlucine est un complexe de macromolécules organiques, des protéines fibreuses chitinoïdales et des polysaccharides, qui sont sécrétées par le manteau des mollusques.

Ces complexes se lient avec des cristaux d'aragonite pour former la structure rigide qui permet la construction de leur coquille.

Les molécules, formant la conchyoline ou le carbonate de calcium qui va former l'aragonite sont secrétés par le manteau. C'est la matrice organique qui va permettre aux mollusques de créer l'aragonite, plutôt que de la calcite de la même manière qu'interagisse les cristaux hydroxyapatites et le collagène dans l'os des vertébrés. Ces molécules, en permettant la présence d'agrégat, donnent à la nacre une étonnante résistance à la rupture, 3000 fois supérieure à l'aragonite seule[1].

La conchioline est aussi utilisée par certains mollusques (ex : Neritidés (Gastropoda: Neritimorpha) pour produire des capsules (translucides ou opaques selon les cas) de protection de paquets d’œufs, a priori pour les protéger de la prédation[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rainer 2008, p. 225
  2. Yasunori Kano & Hiroaki Fukumori (2010) Predation on hardest molluscan eggs by confamilial snails (Neritidae) and its potential significance in egg-laying site selection | journal of Molluscan Studies | Volume 76, Issue 4, 9 juin 2010, mis en ligne le 1er novembre 2010, Pages 360–366 | https://doi.org/10.1093/mollus/eyq018 ; voir photo de la prédation sur les capsules d'œufs

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Leslie Rainer, Angelyn Bass Rivera, David Gandreau, Terra 2008: The 10th International Conference on the Study and Conservation of Earthen Architectural Heritage, Getty Publications, (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]