Compte individuel d'épargne retraite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le compte individuel d'épargne retraite, ou Individual Retirement Account en anglais, plus connu sous ses initiales IRA, est un type de compte d'épargne, aux États-Unis, spécifiquement destiné à cotiser pour la retraite. Ce compte d'épargne, entièrement géré par le particulier contrairement au 401(k) qui est attaché à un employeur donné et est géré par un administrateur tiers, bénéficie d'une fiscalité avantageuse, ses versements ou, suivant les types d'IRA, sa rente, pouvant être exonérés d'impôts.

Types d'IRA[modifier | modifier le code]

Il existe plusieurs types d'IRA, les deux grands types d'IRA étant l'IRA dit « traditionnel » et le Roth IRA. Ces deux IRAs diffèrent sur les avantages fiscaux dont ils bénéficient :

  • l'IRA dit « traditionnel » (Traditional IRA (en) en anglais) est un compte d'épargne dont les cotisations sont exonérées d'impôts. Néanmoins, à l'âge de la retraite, les revenus du compte d'épargne sont imposables ;
  • le Roth IRA (en) est un compte d'épargne dont les cotisations ne sont pas exonérées d'impôts, mais dont la rente est exonérée d'impôts.

Il existe un plafond maximal annuel des sommes que l'on peut cotiser pour un IRA ; ce plafond était fixé à 5500 ou 6500 dollars par an - suivant les âges - en 2015[1].

Double imposition[modifier | modifier le code]

La double imposition persiste dans le cadre de ces dispositifs d'investissement à l'abri de l'impôt. Par exemple, les dividendes étrangers peuvent être imposés à leur point d'origine, et l'IRS ne reconnaît pas cet impôt comme une déduction admissible. Il existe une certaine controverse quant à savoir si cela viole les conventions fiscales, telles que la Convention entre le Canada et les États-Unis d'Amérique concernant les impôts sur le revenu et sur la fortune[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. IRS Publication 590-A (2020)
  2. « Convention Between Canada and the United States of America With Respect to Taxes on Income and on Capital », Fin.gc.ca, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]