Chat perché (jeu)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le chat perché est un jeu de plein air populaire auprès des enfants. Il est facile à mettre en place, puisque les enfants ont besoin d'un grand espace (cour de récréation, jardin, parc…) et bien sûr de connaître les règles du jeu. Le but du jeu est d’éviter de devenir le chat.

Ce jeu fait partie des jeux appelé jeux de chat[1], c'est une variante parmi tant d'autres du jeu du loup.

Règle du jeu[modifier | modifier le code]

Il faut être au minimum trois personnes. Une personne va être désignée dans le rôle du « chat ». Il va devoir toucher une autre personne, qui est appelé « la souris », pour que celle-ci devienne à son tour le chat. Le premier chat devient alors une souris.

Quant aux souris, elles ont la possibilité de se percher pour éviter de se faire toucher par le chat. Elles peuvent se percher sur ce qu’elles veulent (pierre, banc, mur…), l’essentiel est que leurs pieds ne touchent plus le sol. Elles ne pourront alors pas devenir le chat. C’est cette règle qui différencie le chat perché des autres variantes du jeu.

Lorsque le chat touche une souris, il dit « chat ! » pour informer tout le monde que le chat n’est plus la même personne. En fonction des versions du jeu, d’autres mots peuvent être crié comme « touché ! » ou « t’y es ! ».

Le nouveau chat n’a pas le droit de toucher son père ou sa mère, c’est-à-dire que la souris nouvellement devenu chat ne peut pas toucher celui qui lui a donné le rôle du chat. Cela permet de varier les personnes qui seront le chat et évite les changements trop rapides.

Pour que le jeu reste dynamique, les souris ne doivent pas rester perchées tout le temps au même endroit[réf. nécessaire]. Il faut courir d’une cachette à une autre sans se faire toucher[2]

Exemples de variantes[modifier | modifier le code]

Chat glacé[modifier | modifier le code]

Le principe est le même, on a un chat et des souris qui lui échappent. La différence du chat perché est que lorsque le chat touche une souris, elle est alors glacée. Elle ne peut plus bouger de l’endroit où elle a été touchée tant qu’une autre souris ne l’aura pas touchée à son tour. Alors les deux souris peuvent continuer le jeu[3]

Chat couleur[modifier | modifier le code]

Le but du jeu et ses règles sont les mêmes qu’au chat perché. Or, au lieu de se percher pour échapper au chat, les souris devront toucher un objet d’une couleur choisie. Pour désigner cette couleur, au début du jeu, les souris touchent les griffes du chat qui va imaginer un début d’histoire comme « Il était une fois… un chaperon rouge ! ». Au moment où la couleur a été dite, toutes les souris peuvent s’éloigner du chat en courant et aller se protéger en touchant la couleur rouge, dans ce cas[3]

Chat blessé[modifier | modifier le code]

Dans cette version du jeu, lorsque le chat touche une souris on dit alors qu'elle est blessée. Elle va devoir se toucher la partie du corps blessée ou touchée par le chat pendant tout le jeu. Si on lui touche le genou, elle devra courir en se touchant le genou[3].

Chat bougie[modifier | modifier le code]

Dans cette version du jeu, lorsque le chat touche une souris elle se transforme en bougie qui se consume. La souris-bougie se positionne debout les jambes écartées et les mains jointes au dessus de la tête (pour faire la flamme). La sourie transformée en bougie se consume en se baissant jusqu’à finir parterre. Pour délivrer une souris-bougie, une autre souris (libre) doit lui passer en dessous des jambes avant que la bougie ne soit complètement consumée. Dans cette version du jeu si une bougie est complètement consumée, la souris en question devient le nouveau chat, le chat devient souris et toutes les souris-bougie sont libérées.[3].  

Dans le monde [modifier | modifier le code]

On le retrouve dans beaucoup de pays, mais sous d’autres appellations ou avec des règles qui différent en fonction parfois en fonction de la culture du pays.

La Réunion[modifier | modifier le code]

Sur l’île de La Réunion, la légende de grand-mère Kalle s’est immiscée dans les règles du jeu. Ici, le chat incarne le rôle de grand-mère Kalle. Le jeu commence par un questionnement à grand-mère Kalle sur l’heure qu’il est. Elle va alors répondre différentes heures jusqu’à crier « Minuit ! ». À ce moment, les autres joueurs doivent courir pour ne pas se faire toucher et devenir grand-mère Kalle[4].

Québec[modifier | modifier le code]

Au Québec, on l’appelle la tague. Le chat perché est l’équivalent de la tague montée. Le chat est appelé la tag, on la distingue, par exemple, grâce à un dossard ou un objet dans la main. Pour ne pas être touché, les autres joueurs doivent monter sur un objet ou se mettre dans un cerceau. Lorsqu’un joueur est touché, il doit écarter les jambes. Pour se faire délivrer un autre joueur doit passer entre ses jambes. Tague est l’appellation anglophone du jeu chat perché,[5].

Japon[modifier | modifier le code]

Au Japon, le jeu est appelé « onigokko » ou connu sous l’appellation de tague. Dans cette version du jeu, le chat est un démon qui doit toucher ses proies[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.regles-jeux-plein-air.com/regle-du-chat-perche/ jeux de chat]
  2. « Règle du chat perché », sur regles-jeux-plein-air!;com (consulté le 9 avril 2017)
  3. a b c et d « Chat perché et autres jeux de chat », sur momes.fr (consulté le 9 avril 2017)
  4. Voir Jeu du loup.
  5. « Recueil de jeux » (consulté le 9 avril 2017)
  6. « jeu du loup, chat perché »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :