André-Charles Brotier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Charles Brottier)
Aller à : navigation, rechercher
André-Charles Brotier
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 47 ans)
CayenneVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités

André-Charles Brotier (né à Tannay (Nièvre), le 22 mai 1751 - mort à Cayenne, le 12 septembre 1798) est un mathématicien, botaniste et écrivain français. Jugé comme l'un des chefs de la conjuration du Camp de Grenelle, il est déporté à Cayenne, à la suite du coup d'état du 18 fructidor, à bord de la corvette La Vaillante à la fin de l'année 1797.

« Dans un pays vraiment libre, on ne craint que les lois et nullement le gouvernement : voilà l'unique pierre de touche de la vraie liberté. »

— Extrait du mémoire de défense de André-Charles Brotier dans son procès.

Biographie[modifier | modifier le code]

Moine, homme de vaste culture et très actif, il suit les traces de son oncle Gabriel Brotier. Il enseigne les mathématiques à l'École militaire) et a fait partie des membres associés à l'Académie des inscriptions et belles-lettres. Collaborateur de L'Année littéraire, il fut membre de l'Agence royaliste de Paris.

Œuvres[modifier | modifier le code]

On lui doit une traduction du Manuel d’Épictète (1794) et du théâtre d'Aristophane (1785) ainsi que la rédaction du Journal général de la France en 1791[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch.Delagrave, 1876, p.387

Sources[modifier | modifier le code]

Exposé de la conduite et des principes d'A. C. Brotier : lu à la séance du Conseil de guerre permanent de la dix-septième division militaire, le 12 germinal an 5 (premier avril 1797) texte numérisé en ligne sur Gallica.

Liens externes[modifier | modifier le code]