Challenger (char)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tank, Cruiser, Challenger (A30)
Image illustrative de l’article Challenger (char)
L'un des deux derniers Challengers existants, au musée d'Overloon (le 2e est en attente de restauration au musée militaire de l'île de Wight)
Caractéristiques générales
Équipage normalement 4, maximum 5 (chef de char, canonnier, chargeur, pilote, copilote)
Longueur 8,15 m
Largeur 2,91 m
Hauteur 2,78 m
Masse au combat 33 tonnes
Blindage (épaisseur/inclinaison)
Blindage 14-102 mm
Armement
Armement principal canon Ordnance QF 17 pounder (76,2 mm)
42 obus
Armement secondaire 1 mitrailleuse Besa 7.92
Mobilité
Moteur Rolls-Royce Meteor V12 (essence)
Puissance 600 ch
Suspension suspension Christie (2 x 6 roues porteuses)
Vitesse sur route 52 km/h
Puissance massique 17-18 ch/t
Autonomie 260 km

Le Challenger (A-30) est un char de combat britannique de la Seconde Guerre mondiale, qui fit son apparition lors de la bataille de Normandie en juillet 1944. Il ne doit pas être confondu avec le chasseur de char A30 Avenger, qui n'apparut qu'après les combats en Europe (voir texte plus bas).

Pour définir l'A30 Challenger, il s'agissait d'un canon anti-char Ordnance QF 17 pounder monté dans une tourelle appropriée, sur un char Cromwell, afin d'augmenter la puissance de feu des unités de chars Cruiser. Il fut produit à seulement 200 exemplaires. Au combat il peut être comparé au Sherman Firefly.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pour admettre l'imposant canon, il fallut une tourelle plus grande que celle du Cromwell, étudiée pour le prototype TOG II, ce qui obligea aussi à agrandir la caisse. Celle-ci fut allongée et une roue porteuse lui fut ajoutée. Pour compenser l'augmentation du poids, le blindage fut réduit, et la mitrailleuse de caisse fut supprimée pour stocker les obus.

Aucun préparatif n'avait été fait pour l'étanchéité en eau profonde et pour cette raison le Challenger ne fut pas engagé dans le débarquement de Normandie avant l'installation du port Mulberry à Arromanches. Le Challenger, en dépit de la hauteur de son centre de gravité, fut apprécié par ses équipages, car il était plus rapide et agile que son équivalent sur châssis américain, le Sherman Firefly. Celui-ci était cependant plus facile à construire et Birmingham Carriage & Wagon Company ne produisit pas plus de 200 Challengers. Beaucoup furent livrés à des unités disposant déjà de chars Cromwell, ce qui facilitait la maintenance, puisqu'ils avaient de nombreuses pièces communes.

L‘Avenger, précisément le SP 17 pdr, A30 (Avenger), est une variante du Challenger avec une tourelle ouverte de forme différente pour réduire son poids. Comme la production prioritaire de l'usine Vauxhall était le Comet, les 250 Avengers ne furent pas disponibles avant la fin de la guerre en Europe. Ils furent utilisés par la force d'occupation britannique en Allemagne.

Références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :