Cela va faire du bruit dans Landerneau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cela va faire du bruit dans Landerneau est une expression se référant à une ville bretonne et qui s'utilise à propos d'un événement qui suscitera une forte polémique dans un milieu fermé.

Origine[modifier | modifier le code]

L'expression est tirée d'une pièce de théâtre d'Alexandre Duval, Les Héritiers, ou le Naufrage, représentée pour la première fois le [1][2]. Cette œuvre évoque le retour inattendu d'un marin, Antoine, que l'on croyait noyé, dans la ville de Landerneau où se situe l'action. Les héritiers qui ne le connaissaient pas se réjouissent de partager son bien et, le prenant pour son frère, laissent paraître devant lui leur joie puis leur déception quand ils apprennent que « le défunt n'est pas mort ». Quand Alain, employé de maison, à la scène XXIII, découvre le quiproquo, il s'exclame : « Antoine ! Oh, le bon tour ! Je ne dirai rien ; mais cela fera du bruit dans Landerneau »[3].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Alexandre Duval, Les Héritiers ou le Naufrage, Paris, Jules Didot, 1ère représentation 27 novembre 1796 (lire en ligne)
  2. « « Ca va faire du bruit dans Landerneau » », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le 15 novembre 2020)
  3. Voir p. 332 de l'édition de J.N. Barba de 1822 (lire en ligne).