Caroténodermie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Carotenodermia)
Aller à : navigation, rechercher

La caroténodermie est le nom donné à une coloration jaune ou jaune orangé de la peau causée par un accumulation de β-carotène (carotenémie) doublée d'une prédisposition dermatologique.

Les caroténoïdes en causes[modifier | modifier le code]

Les caroténoïdes sont des composés lipo-solubles incluant l'α- et le β-carotène, le β-cryptoxanthine, le lycopène, la lutéine, et le zéaxanthine. Les composants principaux que l'on trouve dans le sang sont le β-carotène, le lycopène, et la lutéine.

Dans une population « en bonne santé », leurs concentrations varient suivant les régions, les ethnies, le sexe. Ils sont tous absorbés par diffusion passive depuis le système digestif humain, et sont alors partiellement métabolisés en vitamine A par les sécrétions de l'intestin et du foie. Ils sont alors transportés par le plasma en direction des tissus périphériques. Ils sont éliminés pas la transpiration, le sébum, l'urine et les sécrétions gastro-intestinales. Ils participent à la couleur normale de la peau chez l'homme et jouent un rôle dans les mécanismes physiologiques de protection contre les ultra-violets.

Description[modifier | modifier le code]

La caroténodermie se remarque plus facilement chez les personnes de carnation claire. Chez les personnes dont la peau est plus foncée, la caroténodermie apparaît plutôt sous la forme d'un jaunissement de la paume de la main et de la plante du pied. les conjonctives sont de couleur normale[1], contrairement à un ictère.

Causes[modifier | modifier le code]

La caroténodermie résulte d'une consommation excessive d'aliments contenant du β-carotène (carotte le plus souvent, mais aussi les haricots verts[2]). Cette surcharge en carotène peut être également due à la la prise de certains suppléments alimentaires[3].

Elle peut être un indice de désordre alimentaire[4].

Le trastuzumab peut donner ce syndrome, avec augmentation sanguin de la caroténémie[5],

Pronostic[modifier | modifier le code]

La maladie est bénigne. Il n'y a, en particulier, jamais d'hypervitaminose A[1], cela en raison de la lenteur de la conversion de la carotène en vitamine A

Traitement[modifier | modifier le code]

C'est celui de la cause : manger moins d'aliments contenant du β-carotène.

Diagnostic différentiel[modifier | modifier le code]

Elle ne doit pas être confondue avec un ictère, de cause et de prise en charge complètement différentes. Dans ce dernier cas, le taux sanguin de bilirubine est élevée ce qui n'est pas le cas lors d'une caroténodermie.

La lycopènodermie est une maladie proche secondaire à une trop grande absorption de lycopènes, contenues par exemple dans les tomates.

Certains médicaments peuvent donner également une coloration proche de la peau, mais sans augmentation de la caroténémie tel le sorafénib[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Lascari AD. Carotenemia: a review, Clin Pediatr (Phila), 1981;20:25-29
  2. Sale TA, Stratman E, Carotenemia associated with green bean ingestion, Pediatr Dermatol, 2004;21:657-659
  3. Takita Y, Ichimiya M, Hamamoto Y, Muto M, A case of carotenemia associated with ingestion of nutrient supplements, J Dermatol, 2006;33:132-134
  4. Tung, E. E., Drage, L. A., & Ghosh, A. K. (2006). Carotenoderma and hypercarotenemia: markers for disordered eating habits. Journal of the European Academy of Dermatology and Venereology, 20(9), 1147-1148
  5. Lee YB, Lee KJ, Cho E, Cho BK, Park HJ, Carotenoderma in association with trastuzumab treatment, Journal of the American Academy of Dermatology, 2012:67,e201-e202
  6. Dasanu CA, Alexandrescu DT, Dutcher J, Yellow skin discoloration associated with sorafenib use for treatment of metastatic renal cell carcinoma, South Med J, 2007;100:328-330

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :