Carl Köller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Karl Köller

Karl Köller (né le 3 décembre 1857 à Schüttenhofen, en Bohème (actuellement Susice, en République tchèque) et mort le 21 mars 1944 à New York est un ophtalmologue autrichien qui a débuté sa carrière comme chirurgien à l'hôpital général de Vienne. Il a alors pour collègue Sigmund Freud.

Köller introduit la cocaïne comme anesthésique local pour la chirurgie oculaire. Il a ainsi testé des solutions diverses, comme l'hydrate de chlore et la morphine, comme anesthésiants, sans succès. Si c'est Freud qui a le premier mis en lumière les propriétés de la cocaïne, c'est Köller qui la reconnait comme utile pour les anesthésies médicales. Il démontre ainsi en 1884 son potentiel à la commaunauté scientifique. Il diminue ainsi les réflexes oculaires involontaires, et améliore l'intervention chirurgicale. Plus tard, la cocaïne est utilisée comme anesthésiant en dentisterie. Au XXe siècle d'autres agents anesthésiants comme la Xylocaïne ont remplacé la cocaïne.

En 1888, Karl Köller s'installe aux États-Unis comme ophtalmologue, à New York. Il reçoit plusieurs distinctions, dont une délivrée par l'American Ophthalmological Society (la médaille Lucien Howe Medal), qu'il obtient en 1922. En 1930 il reçoit une distinction de l'Association médicale de Vienne.

L'un des patients de Köller est un jeune garçon aveugle âgé de 10 ans nommé Chauncey D. Leake. Après l'intervention de Köller, il recouvre la vue et, plus tard, fait la découverte d'un nouvel anesthésiant, l'éther halogéné.

Köller était surnommé « Coca Koller ».

Œuvres et articles de Carl Köller[modifier | modifier le code]

  • (de) « Ueber die Verwendung des Cocaïn zur Anästhesirung am Auge », Wiener Medizinische Wochenschrift, 1884, no 43, p. 1276-1278 ; no 44, p. 1309-1311. Traduit en français par L. Leplat, « De l'emploi de la cocaïne comme anesthésique en ophthalmologie », in Le Progrès Médical, 1884, vol. 12, no 47, p. 984-987.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gunther, B (1984), « Karl Koller: centennial of the discovery of local analgesia » in Revista médica de Chile, 112 (11): 1181–5. (ISSN 0034-9887).
  • Németh, L (1979), « Károly Pius Koller (1904-1979) » in Orvosi hetilap, 120 (42): 2566, (ISSN 0030-6002). PMID 394086.
  • Honegger, H; Hessler H (1970), « The discovery of local anesthesia. II. The friendship between Karl Koller and Sigmund Freud », in Klinische Monatsblätter für Augenheilkunde, 157 (4): 569–78, (ISSN 0023-2165). PMID 4921654.
  • Honegger, H; Hessler H (1970), « Discovery of local anesthesia by Karl Koller », in Klinische Monatsblätter für Augenheilkunde, 157 (3): 428–38, (ISSN 0023-2165). PMID 4922411.