Canton de Bergzabern

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le canton de Bergzabern est un ancien canton français du département du Bas-Rhin, qui a disparu à la suite du Traité de Paris (1815). Il avait pour chef-lieu Bergzabern.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situé au pied des Vosges, il était borné au nord par le canton de Landau ; à l'ouest, par le canton de Dahn ; au sud, par le canton de Wissembourg ; à l'est, par le canton de Billigheim[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Son territoire de l'an VIII appartenait avant 1793, à savoir : 8 communes (y compris le chef-lieu), au duc de Deux-Ponts et les 4 autres à l'électeur palatin[1].

Composition[modifier | modifier le code]

En 1801, il était composé de 11 communes : Barbelzoth, Bergzabern, Capellen, Dierbach, Hergersweiler, Klingenmünster, Niderhorbach, Oberhausen, Oberhoffen, Pleisweiler et Winden[2].

Démographie[modifier | modifier le code]

Année Population
an VI 6 528[2]
an VIII 6 804[1]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Bottin, Annuaire politique et économique du département du Bas-Rhin, Strasbourg, VIIIe Année
  2. a et b Jean-Louis Fesquet, Voyage de Paris à Strasbourg, et principalement dans tout le Bas-Rhin, 1801