Canardière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une canardière prête à l'action.
Un homme posant avec une canardière afin de montrer sa taille.

Une canardière est un type de très grand fusil de chasse, capable d'abattre un grand nombre de gibier d'eau en un seul tir. Cette arme était utilisée aux XIXe siècle et XXe siècle[1].

Principe[modifier | modifier le code]

Le principe est d'abattre un maximum d'oiseaux d'un seul tir lorsqu'ils sont posés sur l'eau, car le bruit d'une détonation les fait s'envoler. Tirant des dizaines de plombs[Combien ?], certaines canardières peuvent abattre jusqu'à 50 oiseaux.

Comme l'arme est trop lourde et a trop de recul pour être épaulée, elle est placée sur une barque, appelée punt en anglais. Alors que le nom français canardière provient de la proie, le nom anglais punt gun provient de la barque. Le chasseur s'approche et oriente la barque à la rame, restant silencieux. La barque recule avec la détonation, puis il n'y a plus qu'à aller repêcher les proies qui flottent.

Interdiction[modifier | modifier le code]

Ce type de chasse est industriel, et non discriminant (entre les proies femelles et mâles, adultes et jeunes) c'est pourquoi les stocks d'animaux sauvages ont très rapidement diminué, et la canardière est interdite aux États-Unis progressivement de 1860 à 1918. À partir de 1942, elle est partiellement autorisée de nouveau aux États-Unis pour les particuliers, mais pas pour les chasseurs professionnels. Au Royaume-Uni elle est autorisée et la famille royale prend soin de l'utiliser une fois par an lors de cérémonies afin que l'usage ne soit pas interrompu.

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Punt gun » (voir la liste des auteurs).

  1. « canardière », sur larousse.fr.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :