Callistemon rigidus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Callistemon rigidus, (dont l’un des noms vernaculaires en anglais est Stiff Bottlebrush, c’est-à-dire le « rince-bouteille rigide »), est un arbuste de la famille des myrtacées. Il est endémique de l'état de Nouvelles Galles du Sud en Australie[1].

Description[modifier | modifier le code]

Cet arbuste à port étalé bas peut atteindre 2 à 3 mètres de hauteur et possède un port raide et érigé[1].

Les feuilles persistantes ont entre 50 et 70 mm de long et 3 à 4 mm de large.

Les fleurs, aux étamines rouges pourvues d’anthères foncées apparaissent en été[1].

Culture[modifier | modifier le code]

L'espèce apprécie le plein soleil, les sol légers, pauvres, sans trop de calcaire, pas trop sec à frais. À protéger l'hiver en dessous de -12°C, peut repartir du pied même si la partie aérienne est brûlée par le froid.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette espèce a été décrite pour la première fois de manière formelle par le botaniste Robert Brown (1773-1858) et publiée dans le catalogue Edwards's Botanical Register en 1820[2].

Variétés[modifier | modifier le code]

Plusieurs cultivars de C. rigidus ont été obtenus, parmi lesquels[2]:

  • C. rigidus « Crimson Spokes »
  • C. rigidus « Manson Bailey »
  • C. rigidus « Pendulous »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Callistemon rigidus », PlantNET - New South Wales Flora Online, Royal Botanic Gardens & Domain Trust, Sydney Australia (consulté le 4 novembre 2009)
  2. a et b « Callistemon rigidus », Australian Plant Name Index (APNI), IBIS database, Centre for Plant Biodiversity Research, Australian Government, Canberra (consulté le 4 novembre 2009)