Beatus Andreas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Beatus Andreas est une bulle pontificale du pape Benoît XIV en date du 22 février 1755. Elle autorisait la vénération d’Andreas (Anderl) Oxner von Rinn. En droit canonique le pape reconnaissait sa béatification de facto (lat. : beatificatio aequipollens), mais non de jure[1]. En confirmant la vénération de l’enfant et en décrivant ce prétendu martyre le pape montrait sa compréhension pour le culte local.

Avec cette bulle commença une âcre dispute sur la « béatification » de l’enfant et plusieurs cultes de vénération apparurent, dont certains sous l’influence de tendances antisémites[2].

La bulle autorisait une célébration liturgique et accordait une indulgence et fixait un jour de commémoration :

« ...le 15 décembre 1752, une messe particulière avec un office propre et des lectures spéciales, qui seront lues par le clergé séculier et les religieux des deux sexes selon le rite d’une fête de rite double dans la ville et dans tout le diocèse de Bressanone... Nous avons également promis de répondre aux demandes du dit évêque de Bressanone et des autres ci-avant mentionnés et, le 15 janvier, nous avons accordé une indulgence plénière à tous ceux qui, après s’être confessés et avoir reçu la Sainte Communion, se rendront le 12 juillet de chaque année à l’église de Rinn où reposent les reliques du vénérable André. »

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]