Bataille du cap Bon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille du cap Bon
Le HNLMS Isaac Sweers participe à la bataille.
Le HNLMS Isaac Sweers participe à la bataille.
Informations générales
Date
Lieu Large du cap Bon
Issue Victoire alliée
Belligérants
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Drapeau du Royaume d'Italie Royaume d'Italie
Commandants
Drapeau du Royaume-Uni G.H. Stokes Drapeau de l'Italie Antonino Toscano
Forces en présence
4 destroyers[1] 2 croiseurs légers
1 torpilleur
Pertes
2 croiseurs légers
+ de 900 hommes
Seconde Guerre mondiale

La bataille du cap Bon est une bataille navale qui a eu lieu le au large du cap Bon en Tunisie, lors de la Seconde Guerre mondiale, entre la Regia Marina d'un côté, et la Royal Navy aidée de la Koninklijke Marine de l'autre.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Dans la nuit du , Ultra détecte la présence au large du cap Bon de deux croiseurs légers de la Regia Marina, les Alberto da Giussano (en) et Alberico da Barbiano (en). Accompagnés du torpilleur de classe Spica (en) Cigno, les deux navires sont en route pour la Libye, chargés d'essence et de munitions afin de ravitailler l'armée de l'air[2]. Quatre destroyers, les HMS Sikh (en), Maori et Legion (en) de la Royal Navy et le HNLMS Isaac Sweers (en) de la Koninklijke Marine, alors en route de Gibraltar vers Malte, reçoivent l'ordre de les intercepter. Ils atteignent leur objectif vers h 15 et lancent une première salve de 10 torpilles. Le Di Giussano a le temps de tirer trois coups avant de couler, et le Da Barbiano est secoué par un gigantesque incendie. Le Cigno essaie de riposter mais en vain : les destroyers alliés disparaissent aussi vite qu'ils sont apparus. Plus de 900 italiens perdent la vie dans le naufrage[1],[note 1], parmi lesquels l'amiral Antonino Toscano (it).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Sadkovich dans son ouvrage parle quant à lui de 1225 morts[3].

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (nl) Karel Willem Leonard Bezemer, Zij vochten op de zeven zeeën [« Ils se sont battus sur les sept mers »], Utrecht, W. de Haan N.V,‎ , p. 115-116
  • (en) Carlo D'Este, World War II in the Mediterranean, 1942-1945, Algonquin Books of Chapel Hill,‎ (ISBN 0945575041)
  • (en) James J. Sadkovich, The Italian Navy in World War II, Praeger,‎ (ISBN 978-0313287978)
  • (it) Alberto Santoni, Il vero traditore : Il ruolo documentato di ULTRA nella guerra del Mediterraneo [« le vrai traître »], Mursia,‎ (ISBN 9788842533290)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]