Babcock Wanson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Babcock.

Babcock Wanson
logo de Babcock Wanson

Création 1898, 1929
Dates clés 1951, 1990, 2016
Personnages clés Alfred Parent (fondateur), Léon Wanson (fondateur)
Forme juridique Société par actions simplifiée (s.a.s.)
Siège social Nérac
Drapeau de France France
Direction Cyril Fournier-Montgieux (PDG)
Activité Energie et Industrie
Produits Chaudières, brûleurs, traitement de l'eau, traitement de l'air
Société mère Babcock Wanson International
Effectif 600 (en 2017)
Site web www.babcock-wanson.fr

Chiffre d’affaires 90 m€ (en 2017)

Babcock Wanson est une entreprise de taille intermédiaire (ETI) dans le domaine des chaufferies industrielles : chaudières industrielles, brûleurs industriels, traitement des composants organiques volatiles (COV), traitement de l’eau, chauffage des procédés et locaux pour tous les secteurs industriels[1].

La société Babcock Wanson est située à Nérac en Aquitaine[2]. Babcock Wanson est présent en France, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Espagne, en Italie, au Portugal et en Pologne et génère un chiffre d'affaires annuel d'environ 90 millions d'euros. Employant 573 personnes, Babcock Wanson compte deux sites de production, l'un à Nérac (Lot-et-Garonne) et l'autre en Italie[3].

Fondée en 1898 par Alfred Parent, Babcock Wanson se focalise dans la maintenance, le suivi et l’optimisation des chaufferies industrielles.

Le 20 juillet 2016, Babcock Wanson prend son indépendance vis-à-vis de CNIM, qui a cherché un repreneur capable d’investir pour assurer la croissance de l’entreprise. Ce partenaire est le Fonds de Consolidation et de Développement des Entreprises (FCDE). Ce projet de cession permet à Babcock Wanson de poursuivre son développement à l'international[4].


Babcock Wanson, du XIXe au XXIe siècle[modifier | modifier le code]

C’est en 1898 que l’ancêtre de Babcock Wanson, la Société Française des constructions Babcock & Wilcox, a été fondé[5]. Une vingtaine d’année après, Léo Wanson créé la société Wanson le 24 janvier 1929[6], appelé au départ C.M.T (Construction de Matériel Thermique). Cette même année, Léon Wanson a lancé une revue « La chaufferie », devenue après la guerre « le Bulletin Wanson »

Léon Wanson raconte dans son livre mémoire « Au fil de la plume » qu’en 1931, son ami depuis toujours, Alfred Parent lui suggéra de trouver un emblème caractérisant l’entreprise[7]. Il est dit qu’un jour, un ami proche le compara à un bison en référence à sa stature et à son énergie. Flatté de cette comparaison, c’est donc sans surprise que son choix se dirigea vers cet animal qui est, comme il est cité dans le livre, « un animal puissant et qui fonce [8]

C’est donc en 1951 qu’Alfred Parent créé à son tour la société Parent basée à Nérac (Lot et Garonne) dans le Sud de la France et il a ainsi fallu attendre l’année 1987 pour que la société Parent intègre le Groupe Wanson[9].

C’est alors en 1988 que BABCOCK Entreprise est créé par le regroupement de la société BABCOCK & WILCOX avec la Société LARDET BABCOCK pour qu’en 1989, BABCOCK Entreprise devient filiale à 100 % du Groupe CNIM. Cependant en 1990, le CNIM prend possession de l’entreprise WANSON et c’est pourquoi BABCOCK WANSON est créé[2].

Au fil des années Babcock Wanson s’est internationalisé avec, en 1992, l’acquisition de la société Italienne ITALWANSON qui devient Babcock Wanson Italiana et en 1998, la création d’une nouvelle filiale en Europe Centrale sous le nom de CNIM BABCOCK Central Europe. Une nouvelle société est également créée aux États-Unis et enfin en 2008, CYP Babcock Wanson qui se situe en Espagne change de nom pour devenir Babcock Wanson ESPAÑA.[10].

Enfin en 2016, Babcock Wanson prend son indépendance avec le soutien financier indispensable du FCDE et se lance dans une aventure de plus en plus orientée vers l’international et la croissance[2].

Babcock Wanson aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Aujourd’hui, l’entreprise possède environs 600 employés dont plus de la moitié dédiée à l'après-vente et aux services. L’entreprise continue à s’internationaliser, composée de 8 sociétés ainsi qu’un réseau mondial de partenaires techniques et commerciaux[11].

L'implantation[modifier | modifier le code]

Les 2 principales usines de production se situe en Italie à Cavanago et en France à Nérac [3]:

Les usines[modifier | modifier le code]

Usine de Nérac (France) [12]:

  • Taille: 48 000 m2
  • Production: 130 chaudières par an – 200 brûleurs
  • Effectifs: 160 employés
  • Construite en 1947

Usine de Cavanago (Italie)[13] :

  • Taille: 30 000 m2
  • Production: 300 chaudières + 15 oxydateurs thermiques
  • Effectifs: 160 employés
  • Construite en 1973

Les filiales[modifier | modifier le code]

Pour offrir une solution à la fois globale et locale, Babcock Wanson a déployé un réseau de proximité au travers des centres opérationnels cela permet ainsi d’être au plus proche de ses clients pour leur fournir une offre adaptée et un service réactif.

Ainsi, Babcock Wanson compté 8 filiales en Europe qui sont elles-mêmes déclinées en agence situé dans les bassins industriels[11].

Gouvernance[modifier | modifier le code]

Le FCDE a acquis le 20 juillet 2016 Babcock Wanson qui appartenait alors au groupe CNIM. Elle entend accompagner Babcock Wanson vers une nouvelle étape de son développement en lui permettant de bénéficier des ressources nécessaires au soutien de sa croissance future et au maintien de sa compétitivité[2].

Le FCDE est un fonds d’investissement français réunissant les principales institutions financières intervenant en France (Bpifrance, banques et entreprises d’assurance).

L'équipe de direction de Babcock Wanson prend donc part à l'investissement du FCDE avec l'ambition de devenir un leader européen indépendant spécialisé dans les solutions industrielles clés en mains de gestion de la vapeur dans les industries de process[11].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Nérac : bientôt une chaufferie du futur pour Babcock Wanson », SudOuest.fr,‎ (lire en ligne)
  2. a, b, c et d « Industrie : CNIM cède les chaudières Babcock Wanson au FCDE », La Tribune,‎ (lire en ligne)
  3. a et b « CNIM se sépare des chaudières Babcock Wanson », sur FIGARO, (consulté le 28 mai 2018)
  4. « Babcock Wanson lève 60 millions d’euros pour s’émanciper de Cnim », sur L'Usine Nouvelle, (consulté le 28 mai 2018)
  5. Seine-Saint-Denis Tourisme, « Usines Babcock & Wilcox à la Courneuve », sur www.tourisme93.com (consulté le 31 mai 2018)
  6. « Fabricant rouleuse croqueuse industrielle, rouleuse fabrication chaudière industrielle », sur www.ambpicot.com (consulté le 31 mai 2018)
  7. « Sofia Stergiopoulou Portfolio », sur www.sofiastergiopoulou.com (consulté le 31 mai 2018)
  8. « FWD Catalogue », sur issuu.com (consulté le 31 mai 2018)
  9. « Nérac. Journées portes ouvertes chez le chauffagiste Babcock », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne)
  10. « La CNIM va se séparer de Babcock Wanson », СМИ Express,‎ (lire en ligne)
  11. a, b et c « Babcock Wanson cédée au FCDE pour 57 M€ », La Tribune,‎ (lire en ligne)
  12. « Comment l'industriel Babcock Wanson a survécu et innove », La Tribune,‎ (lire en ligne)
  13. « Nérac - Babcock Wanson tourné vers l’avenir - 47 Infos », 47 Infos,‎ (lire en ligne)