Avalanche de l'Everest de 2014

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Avalanche de l'Everest de 2014
La cascade de glace du Khumbu en 2005. L'avalanche a été provoquée par un sérac tombé du flanc ouest du mont Everest (centre gauche) au-dessus de la cascade de glace.
La cascade de glace du Khumbu en 2005. L'avalanche a été provoquée par un sérac tombé du flanc ouest du mont Everest (centre gauche) au-dessus de la cascade de glace.
Généralités
Type avalanche
Coordonnées 27° 59′ 32″ N 86° 52′ 38″ E / 27.992222, 86.87722227° 59′ 32″ Nord 86° 52′ 38″ Est / 27.992222, 86.877222  
Date
Victimes
Blessés 9
Morts 16

Géolocalisation sur la carte : Asie

(Voir situation sur carte : Asie)
Avalanche de l'Everest de 2014

Géolocalisation sur la carte : Népal

(Voir situation sur carte : Népal)
Avalanche de l'Everest de 2014

L'avalanche de l'Everest de 2014 est une avalanche survenue le 18 avril 2014, près d'un camp de base sur le versant sud du mont Everest. Il s'agit de l'avalanche la plus meurtrière de l'histoire de l'Everest, provoquant la mort de seize guides népalais dont trois toujours ensevelis au moment de l'abandon des recherches le 20 avril. Le 22 avril, les guides annoncent qu'ils mettent fin à la saison en hommage à leurs collègues morts, ce qui crée des tensions entre des alpinistes et des guides sherpas survivants.

Certains guides ont été irrités de la maigre compensation offerte par le gouvernement aux familles des victimes et ont menacé d'une « vive protestation » ou de grève.

Description[modifier | modifier le code]

L'avalanche s'est produite sur le versant sud du mont Everest, vers 6 h 45, heure locale (1 h 00 UTC), à une altitude d'environ 5 800 mètres[1]. La zone, connue localement sous le nom de « Golden Gate », se trouve dans la cascade de glace du Khumbu[2]. La présence de nombreux séracs instables dans le champ de glace fait que les alpinistes cherchent à passer aussi rapidement que possible, généralement en début de matinée avant que les températures augmentent. Environ 30 hommes, la plupart d'entre eux guides sherpas, ont été pris dans l'avalanche alors qu'ils équipaient de cordes fixes la voie du col Sud (voie normale) entre le camp de base et le camp 1. Les Sherpas doivent en effet trouver et équiper chaque année un nouvel itinéraire à travers la cascade de glace du Khumbu dont les conditions changent régulièrement[3].

Victimes[modifier | modifier le code]

Victimes de l'avalanche[4]
Mingma Nuru Sherpa
Dorji Sherpa
Ang Tshiri Sherpa
Nima Sherpa
Phurba Ongyal Sherpa
Lakpa Tenjing Sherpa
Chhiring Ongchu Sherpa
Dorjee Khatri
Then Dorjee Sherpa
Phur Temba Sherpa
Pasang Karma Sherpa
Asman Tamang
Tenzing Chottar Sherpa
Ankaji Sherpa
Pem Tenji Sherpa
Ash Bahadur Gurung

Seize personnes sont mortes dans l'avalanche, toutes népalaises[4]. Treize corps sont retrouvés, le 20 avril, quand les opérations de recherche et de secours sont arrêtées par crainte d'un suraccident. Les trois dernières victimes sont enterrées sous 80 à 100 m de neige et de glace. Les chutes de neige continues rendent les secours non sûrs[5]. Neuf autres guides sont blessés dans cette avalanche dont trois nécessitent une hospitalisation et des soins intensifs[5].

Quatre des guides décédés étaient des Sherpas de la région du district de Solukhumbu au Népal[6]. Ils préparaient l'expédition de Discovery ChannelJoby Ogwyn devait sauter depuis le sommet en BASE jump[7],[8].

D'après l'alpiniste Tim Rippel, les victimes se déplaçaient lentement et transportaient de grandes charges d'équipements, de tentes, de réchauds et d'oxygène pour équiper les camps d'altitude[4],[8]. Les guides commencèrent tôt le matin mais furent ralentis par les mauvaises conditions [3],[7]. Une équipe de tournage du film Everest était à proximité de l'accident. Les Sherpas impliqués dans le tournage ont porté assistance aux secours[9].

Plus de 250 personnes sont mortes en tentant l'ascension de l'Everest. Cette avalanche est la plus meurtrière dans son histoire et cet accident surpasse les événements intervenus durant la saison d'alpinisme 1996 sur l'Everest où huit alpinistes étrangers furent tués[10].

Contexte économique[modifier | modifier le code]

Un guide gagne généralement environ 125 dollars par montée et la plupart d'entre eux viennent de familles de grimpeurs, sont élevés avec des histoires de richesse gagnée à grimper et ont peu d'autres possibilités économiques[11]. De 350 à 450 guides environ, dont la plupart sont des sherpas, sont employés chaque année pendant la saison d'escalade. Cependant, au cours des dernières années, les étrangers ont commencé à employer leurs propres guides, provoquant des tensions avec la population locale[3].

Les Sherpas se sont également plaints de l'attitude de certains alpinistes étrangers, complètement indifférents à leurs conditions de travail et insensibles à leur sort[12].

Conséquences[modifier | modifier le code]

Les sherpas ont été choqués par le faible montant des indemnités proposées par le gouvernement népalais aux familles des victimes, à savoir 40 000 roupies (soit environ 290 euros)[13]. Par ailleurs ils ont décidé de ne plus gravir la montagne durant la saison par respect pour leurs camarades morts dans l'avalanche[14]. Le 23 avril 2014, ils plient leurs tentes et quittent le camp de base[15]. À la même date, l'entreprise néo-zélandaise Adventure Consultant[16], l'entreprise américaine Alpine Ascents International[17], qui organisent des expéditions commerciales, ont annulé leur saison 2014 sur l'Everest[15]. Discovery Channel, qui avait prévu de filmer en direct le premier saut en wingsuit depuis le sommet par Joby Ogwyn, a annulé son tournage[17],[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Philippe Teisceira-Lessard, Avalanche la plus meurtrière de l'histoire de l'Everest: 13 morts, La Presse, 18 avril 2014.
  2. L'avalanche la plus meurtrière de l'Everest, Agence France-Presse, 18 avril 2014.
  3. a, b et c (en) Jason Burke, Mount Everest avalanche leaves at least 12 Nepalese climbers dead, The Guardian, 18 avril 2014
  4. a, b et c (en) Ellen Barry, Graham Bowlet, « Deadliest Day: Sherpas Bear Everest’s Risks », sur The New York Times,‎ .
  5. a et b (en) « Everest avalanche: Search mission called off citing 'too much risk' », sur Kantipur Publications,‎ .
  6. (en) « 12+ Trekkers killed Avalanche hits Mt. Everest Base Camp in Nepal », sur Biharprabha,‎
  7. a et b (en) « Twelve Dead in Mount Everest Avalanche », sur Daily Telegraph,‎
  8. a et b (en) « Everest jump called off after avalanche », sur The Guardian,‎
  9. (en) Mike Fleming Jr, « ‘Everest’ Movie Crew OK After Tragic Avalanche », sur Deadline,‎
  10. (en) « Mount Everest's 'Deadliest Avalanche' Kills 12 », sur Sky News,‎
  11. (en) Everest avalanche: Search continues for missing guides, BBC News, 19 avril 2014
  12. La catastrophe de l'Everest ravive les tensions entre grimpeurs et sherpas, L'Express, 30 avril 2014
  13. (en) Nepal agrees to some Sherpa demands, Belfast Telegraph, 22 avril 2014
  14. Au pied de l'Everest, les sherpas népalais font grève sur francetvinfo.fr, 22 avril 2014.
  15. a et b (en) Sherpa guides stage Everest base camp walkout, Al Jazeera
  16. (en) Sherpas stage walkout in honor of colleagues killed in Mount Everest avalanche, Washington Post
  17. a et b (en) Cancellation of expeditions on Mount Everest amid talks to save climbing season, The Times of India
  18. Avalanche : Discovery Channel annule son Everest Jump Live sur toutelatele.com