Auto-handicap

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la psychologie
Cet article est une ébauche concernant la psychologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

L'auto-handicap (self-handicapping en anglais) est un moyen de défense psychologique qui permet de protéger ou valoriser l'image de soi. Cette stratégie consiste à mettre en avant des obstacles à sa propre réussite pour manipuler a priori les attributions causales qui pourraient être faites du résultat.

En se fixant des obstacles à l'avance un individu pourra attribuer un échec à des causes externes plutôt qu'à un manque de compétence.

La littérature scientifique a identifié deux types de stratégies :

  • Les stratégies d'auto-handicap comportementales peuvent consister à se préparer à la dernière minute, à ne pas se présenter à un examen.
  • Les stratégies d'auto-handicap revendiquées consistent à évoquer, quant à elle, des problèmes de blessure, un manque de sommeil, des problèmes de préparation.

Références[modifier | modifier le code]

  • Jones, E.E., & Berglas, S. (1978). Control of attributions about the self through self-handicapping strategies: The appeal of alcohol and the role of under achievement. Personality and Social Psychology Bulletin, 4, 200-206.
  • Salomon, J.F (2009). Self-handicapping and self esteem. Motor control and Learning, 3, 130-145