Auf der Lüneburger Heide

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Auf der Lüneburger Heide (« Sur la lande de Luneburg ») est une chanson folklorique allemande datant du début du XXe siècle.

Elle a été composée en 1912 par Ludwig Rahlfs sur la base d'un poème de la collection Der kleine Rosengarten (« Le petit jardin de roses ») de Hermann Löns.

Elle est souvent jouée dans des festivals folkloriques (Volksfest) dans cette région de l'Allemagne du nord et fait généralement partie du répertoire de chorales ou de groupes locaux.

D'abord connue dans la lande de Lunebourg, Auf der Lüneburger Heide a gagné en célébrité au-delà de la région grâce au film Grün ist die Heide (« Verte est la lande »), sorti en 1951, où elle est interprétée par Kurt Reimann, puis grâce à un autre film du même nom (sorti en 1972) où c'est Roy Black qui interprète la chanson. Divers musiciens ont fait paraître leurs propres interprétations de la chanson, comme le ténor Rudolf Schock sur son album CD Stimme für Millionen (« Une voix pour des millions »). Le groupe slovène de musique industrielle Laibach s'en est servi sur sa reprise de l'album Let it be des Beatles, où le titre Maggie Mae reprend les paroles de Auf der Lüneburger Heide (premier et troisième couplets) à la place des paroles originales de la chanson des Beatles.

Texte et traduction en français[modifier | modifier le code]

1. Auf der Lüneburger Heide
In dem wunderschönen Land
Ging ich auf und ging ich nieder
Allerlei am Weg ich fand
Valleri Vallera ha ha ha

Und Juheirassa :|
Bester Schatz :|
Denn du weißt :| es ja

2. Brüder laßt die Gläser klingen
Denn der Muskateller Wein
Wird vom langen Stehen sauer
Ausgetrunken muß er sein
Valleri…

3. Und die Bracken und die bellen
Und die Büchse und die knallt
Rote Hirsche woll'n wir jagen
In dem grünen, grünen Wald
Valleri…

4. Ei du Hübsche, ei du Feine
Ei du Bild wie Milch und Blut
Unsere Herzen woll'n wir tauschen
Denn du glaubst nicht wie das tut
Valleri…

1. Sur la lande de Lunebourg
Sur cette merveilleuse terre
Je suis allé au nord et au sud
De toutes sortes sur le chemin que j'ai trouvé
Valleri Vallera ha ha ha

Et Juheirassa :|
Plus cher amour :|
Tu le sais :| c'est certain

2. Frères, laissons nos verres tinter
En l'honneur du vin muscat
Je vais être aigre si je reste trop longtemps debout
Chaque goutte doit être bue
Valleri…

3. Et les fougères et les aboiements
Et le fusil et le tir
Nous sommes allés chasser le cerf rouge
Dans les bois et les vertes forêts
Valleri…

4. Oh ma beauté, ma promise
Avec ton visage de lys et de roses
Nous voudrions échanger nos cœurs
Car tu ne sais pas comment on fait
Valleri…

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]