Émilie Parendeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Émilie Parendeau
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Formation
Activité

Émilie Parendeau est une artiste visuelle, née à Ambilly en 1980[1],[2],[3],[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Émilie Parendeau reçoit son diplôme de École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon en 2008.

Elle interprète les œuvres d'autres artistes, qu'elle nomme «activation».

Ses œuvres sont exposées au MAMCO[5],[6],[7],[8],[9] et à la Villa Arson à Nice en 2015[10],[11].

Elle est lauréate du prix Manor en 2016[12],[13],[14] pour Ça m'inquiète toujours ces sirènes[15],[14],[7]

Expositions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fonderie Darling | Parendeau, Émilie », sur fonderiedarling.org (consulté le 27 mars 2019)
  2. « Émilie Parendeau – Le Vadrouilleur urbain » (consulté le 27 mars 2019)
  3. « AILLEURS ET AUTREMENT – option construction, HEAD Genève », sur head.hesge.ch (consulté le 27 mars 2019)
  4. a et b « Émilie Parendeau – option construction, HEAD Genève », sur head.hesge.ch (consulté le 27 mars 2019)
  5. Anna Vaucher, « Le Mamco, c’est bien beau, mais comment ça fonctionne? », TDG,‎ (ISSN 1010-2248, lire en ligne, consulté le 27 mars 2019)
  6. a et b « Mamco / Émilie Parendeau », sur archive.mamco.ch (consulté le 27 mars 2019)
  7. a et b Irène Languin, « Bestiaires, carnaval et revisitations au Mamco », TDG,‎ (ISSN 1010-2248, lire en ligne, consulté le 27 mars 2019)
  8. « Mamco Genève - Expositions - Émilie Parendeau », sur www.mamco.ch (consulté le 27 mars 2019)
  9. « Emilie Parendeau (Mamco 2016) | Lionnel Gras » (consulté le 27 mars 2019)
  10. « «Bricologie», non mais quelle idée ? », sur Libération.fr, (consulté le 27 mars 2019)
  11. a et b Nice-RendezVous, « Nice Exposition Bricologie à La Villa Arson, centre d’art contemporain - NiceRendezVous 2016 », sur NiceRendezVous (consulté le 27 mars 2019)
  12. Pascale Zimmermann, « Lionel Bovier s'installe au Mamco », VQH,‎ (ISSN 1424-4039, lire en ligne, consulté le 27 mars 2019)
  13. « Mamco Genève - Expositions - Émilie Parendeau », sur www.mamco.ch (consulté le 27 mars 2019)
  14. a et b « Actualité - Six artistes suisses récompensés par le Prix culturel Manor 2016 », sur www.cominmag.ch (consulté le 27 mars 2019)
  15. « Émilie Parendeau : Ça m’inquiète toujours ces sirènes – Les presses du réel (livre) », sur www.lespressesdureel.com (consulté le 27 mars 2019)
  16. « A LOUER - un projet conçu par Emilie Parendeau - #1 », sur alouer-project.net (consulté le 27 mars 2019)
  17. « Entretien avec Emilie Parendeau », sur Les rendez-vous de la création contemporaine, (consulté le 27 mars 2019)
  18. « Du texte à la peinture Le processus de prise en charge d'une définition/méthode », sur Cairn, Nouvelle Revue d'esthétique, (consulté le 27 mars 2019)
  19. « Bétonsalon - Centre d'art et de recherche », sur Bétonsalon (consulté le 27 mars 2019)
  20. « Un reflet de lune - Morgane Besnard - BASE - DD'AB - EESAB », sur base.ddab.org (consulté le 27 mars 2019)
  21. « Soleil politique at CAC Centre d’art contemporain de Brétigny Bretigny-sur-Orge - Artmap.com », sur artmap.com (consulté le 27 mars 2019)
  22. (de) « Emilie Parendeau », sur kunstaspekte.de (consulté le 27 mars 2019)
  23. (es) « Creación (y de-creación): Reversibility en el Peep-Hole de Milán », sur revistacodigo.com (consulté le 27 mars 2019)
  24. « L’exposition ne tombe pas du ciel. Artpress, n°413, juillet-août 2014 | Lionnel Gras » (consulté le 27 mars 2019)
  25. 8 rue de Sabaterie 26000 Valence France, « Art 3 | Centre national des arts plastiques », sur www.cnap.fr, (consulté le 27 mars 2019)
  26. Cédric Moris Kelly, « Villa Arson », sur Villa Arson (consulté le 27 mars 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]