Converter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wiktionnaire Cet article a pour sujet le project musical Converter. Pour une définition du mot « converter », voir l’article converter du Wiktionnaire.

Une des références les plus connues du label allemand Ant-Zen, Converter est un projet noise/indus de Scott Sturgis, musicien américain originaire de Seattle, qui s'y est essayé au noise ambient, dark ambient, techno/industrial, power electronics et d'autres genres encore.

Style musical[modifier | modifier le code]

« Du brutal, lourd et massif. Des éclats métalliques tranchants ou rouillés. Un flot interrompu de compressions, saturations et autres scarifications sonores (...) » - www.wtm.com

« (...) un déluge industrialo-techno-apocalyptique de sons distordus, de rythme percutants violents et lourds (...) » - oldiesmaisgoodies.com

Discographie[modifier | modifier le code]

Converter

  • Coma (1999) - vinyle 30 cm 33 tr/min
  • Shock Front (1999) - CD - un album de power noise
  • Firebloom (2000) - vinyle 30 cm 33 tr/min
  • Broken Meat (2000) - mini-EP CD 3", préquelle de Blast Furnace
  • Blast Furnace (2000) - mélange de dark ambient et noise/indus
  • Erode (2001, avec Asche et Morgenstern)
  • Expansion Pack 1.3 (2003) (2 CD 3" ou 2 vinyles 25 cm)
  • Exit Ritual (2003) - un album de noise ambient, noise et industrial. Moins rythmique.
  • Expansion Pack 2.0 (2005) (2 CD 3" ou 2 vinyles 25 cm)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Autres projets[modifier | modifier le code]

Scott Sturgis n'a pas commencé par Converter et ne s'est pas arrêté là :

  • Son premier projet était nommé Painstation. Actif de 1996 à 2001.
  • DBS (Deep Brain Stimulation) : un vinyle 17 cm et un album sortis respectivement en 2000 et 2001, utilisant exclusivement des bruits de bouche de Scott Sturgis, trafiqués avec un Ensoniq ASR-10.
  • 2 albums sous le pseudonyme « Notime » en 2002, chacun tiré à 250 exemplaires : Living Planet et Dying Planet, qu'il a composés uniquement avec des sons naturels (eau, vent...) pour le premier et des sons non naturels (marteau-piqueur, pot d'échappement...) pour le second.
  • Xenonics K-30, un projet commun avec Leech (Navicon Torture Technologies), avec l'album Automated, très « noise » et écrasant : plus grand-chose d'humain dans une ambiance post-apocalyptique où les machines règnent en maîtres.
  • In a Haze, un album sorti en 2005 sous le simple nom de Scott Sturgis : down-tempo, influences dub, saturations beaucoup moins marquées, plus organique et plus spatial, tout en restant industriel dans l'âme.