Zambo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne pas confondre avec le sambo, art martial et sport de combat.

Le terme zambo désignait les métis de noirs et d'amérindiens en Amérique hispanophone. Il est aujourd'hui tombé en désuétude en français.

Au Brésil lusophone (pays où l'on parle portugais), on utilise le terme cafuzo.

En anglais américain, sambo (/ˈsambō/) est un terme argotique[1], aujourd'hui considéré comme péjoratif et offensant, utilisé comme nom commun depuis le début du XVIIIe siècle pour désigner d'abord une personne métisse — afro-amérindienne ou mulâtre[1] — puis une personne noire. Son étymologie est incertaines. Son sens originel dérive du kikongo nzambu [« singe »] via l'espagnol américain zambo ([ˈθam.bo] ou [ˈsam.bo]) qui désignait — et désigne encore[1] — une sorte de singe jaune identifié au Alouatta palliata. Son sens actuel pourrait dériver du peul sambo [« oncle »][1] ou du haoussa sambo [« second fils »][1]. Par antonomase inverse, Sambo est le nom propre d'un personnage de fiction[2] aussi connu comme Black Sambo ou Little Black Sambo[3]. Il apparaît pour la première fois en dans Sambo and Toney: A Dialogue in Three Parts d'Edmund Botsford[4], avant d'être popularisé par The Story of Little Black Sambo (en), best-seller de la littérature enfantine écrit et illustré par Helen Bannerman (en)[1] et paru en .

Racisme et discrimination[modifier | modifier le code]

L'objectif du Jolly Darkie Target Game est de lancer une balle en bois dans une cible, la « bouche béante » de Sambo (terme proche de zambo)[5],[6] qui peut s'ouvrir et se fermer[7]. Il était l'un des nombreux jeux produits à la fin du XIXe siècle aux États-Unis et qui représentaient les Afro-Américains comme des « bêtes » et associant les images de Sambo et son visage masculin noir avec des insultes racistes[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f (en) Entrée « sambo », dans Jonathon Green, Green's Dictionary of Slang, Chambers Harrap Publishers, (ISBN 9780199829941) (extrait, consulté le 28 septembre 2015)
  2. Sambo (notice BnF no FRBNF12372076)
  3. (en) Sambo (notice LoC no sh86002720)
  4. (en) Ronald L. Mize Jr, « Sambo », dans International Encyclopedia of the Social Sciences, , aspx (lire en ligne)
  5. a et b Booker 2000, p. 124.
  6. Turner 1994, p. 11.
  7. Tompkins 2012, p. 194.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Christopher Brian Booker, I Will Wear No Chain! : A Social History of African-American Males, Greenwood Publishing Group, (ISBN 0275956377, LCCN 99086221) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Kyla Wazana Tompkins, Racial Indigestion : Eating Bodies in the 19th Century, New York University Press, (ISBN 9780814770054, LCCN 2011051505) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Patricia A. Turner, Ceramic Uncles & Celluloid Mammies : Black Images and Their Influence on Culture, Anchor Books, (ISBN 0385467842) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Patricia A. Turner, « Sambo », dans The Concise Oxford Companion to African American Literature (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]