Wikipédia:Charte

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La communauté propose à chacun de reconnaître le présent texte comme Charte du projet Wikipédia francophone, cela signifie que chacun devrait la lire et l'appliquer.

D'après sa page de discussion, cette charte est un texte datant de 2004 non validé par une majorité de wikipédiens.

Les qualités fondatrices de la communauté Wikipédia[modifier le code]

Le projet encyclopédique permet de participer de diverses manières, chacun peut apporter sa contribution à l'encyclopédie. La priorité essentielle de la vie de la communauté est le développement de l'encyclopédie. Cette priorité s'applique dans le respect de ses principes fondateurs, en cohérence avec les fonctionnalités du système Wiki, avec les usages du Net et bien sûr dans le respect des autres conventions, normes et lois, pour autant qu'elles soient déterminées.

Les relations communautaires et leur harmonie s'appuient sur trois piliers :

  • La simplicité des principes de participation des membres
  • La transparence de cette participation
  • La confiance dont est créditée d'emblée chaque participant.

La communauté veille particulièrement à l'assimilation et à l'adoption de ces exigences par les lecteurs de l'encyclopédie (contributeurs potentiels) et surtout par les « contributeurs » : aucune contribution ne devrait se faire dans l'ignorance et, à plus forte raison, dans le mépris de ces conditions essentielles pour la qualité du contenu et la vitalité du projet.

L'initiation au projet[modifier le code]

Contribuer harmonieusement et donc efficacement demande la connaissance et l'application de diverses règles. Cette initiation est laissée à l'initiative du participant et elle se prolonge dans les éventuelles adaptations que demande le développement continuel du projet.

La communauté s'assure autant que possible que les débutants, en particulier, soient informés des conditions de base de la participation. Le contributeur, débutant ou encore peu expérimenté, doit essayer de répondre de manière simple et positive aux messages et interventions dont l'intention véritable est de l'assister dans son application des principes de participation.

La simplicité des conditions de participation[modifier le code]

La simplicité s'appuie d'abord sur la liberté : chacun peut participer sans rendre aucun compte du "Quand - comment - pourquoi ?" pour autant qu'il respecte les règles de base ci-dessous.

L'intégration de l'apport[modifier le code]

Toute contribution n'est d'abord qu'une proposition , proposition soumise implicitement à l'examen de la communauté pour son intégration à l'encyclopédie. La proposition est enregistrée quand s'achève l'action de modification d'une page (action Publier) par le contributeur. Il en résulte essentiellement une actualisation des données.

L'enregistrement de la proposition, mentionnée sur les pages historique et modifications récentes, marque le commencement de l'intégration. Ordinairement, la communauté reconnaît dès les premiers temps qu'il s'agit bien d'un apport de connaissances qui a produit une amélioration : la proposition individuelle est devenue contenu encyclopédique. Cela n'entraîne généralement pas d'autres réactions qu'une approbation. Se basant sur la confiance faite au « contributeur », d'autres participants peuvent dialoguer avec lui et l'aider à améliorer sa proposition initiale. Une page de discussion est associée à chaque article pour échanger sur les connaissances relevant véritablement de l'article en question et sur la légitimité de tel ou tel apport.

L'intégration d'un apport ne doit pas se faire au détriment de l'encyclopédie, ni directement par la médiocrité de son contenu ou ni en provoquant un excès d'échanges et d'interventions détournant d'autres participants de contributions qu'ils estiment plus utiles.

Si la confiance faite à tout « contributeur » concerne dans un premier temps la qualité de ces contributions, elle est aussi sollicitée à travers la responsabilité qu'il conserve dans l'intégration : c'est d'abord à lui qu'incombe le maintien de l'harmonie de la collaboration en évitant surtout de s'obstiner dans la défense de sa proposition. Si la communauté n'admet pas aisément son intervention, c'est avant tout que l'encyclopédie n'admet pas les connaissances proposées : il lui appartient d'en tirer humblement les conséquences élémentaires pour le bien du projet ; une prise de recul s'avérant souvent salutaire.

Essentiellement subjective, la confiance qui est accordée à un « contributeur » peut se dégrader, d'abord en raison de sa mauvaise gestion de l'intégration de sa contribution, ensuite en amenant à douter de la valeur de la contribution elle-même, enfin par une remise en question de sa réelle capacité à participer positivement au projet.

Dans tous les cas, une contribution n'est intégrée dans Wikipédia que pour un laps de temps limité, jusqu'à ce que d'autres contributeurs estiment qu'elle n'est plus nécessaire, ne serait-ce qu'en raison de l'évolution des connaissances et des problématiques.

Les conséquences de l'intégration[modifier le code]

Le statut de la contribution[modifier le code]

Un « contributeur » ne peut prétendre en raison d'une ou de plusieurs contributions à d'autres droits que ceux prévus par la licence de diffusion de l'encyclopédie. Ces droits concernent le public en général et non spécialement la communauté des contributeurs.

Tout autre type de relation ou investissement excessif d'un participant à l'égard de son intervention ne peut que lui nuire, en même temps qu'elle nuira au projet, ce que la communauté ne pourrait tolérer longtemps. L'effet direct de l'altération de la confiance est l'éveil d'une suspicion vis-à-vis de nouvelles contributions, dans un processus cumulatif.

La reconnaissance de la contribution[modifier le code]

La communauté s'interdit toute forme d'obligation à l'égard d'un « contributeur » en dehors de celles prévues par les lois ou les clauses d'une convention applicable. Un « contributeur », aussi méritant soit-il, ne peut prétendre au sein de la communauté, directement ou indirectement, au moindre avantage ou droit supplémentaire après son intervention qu'il n'en possédait avant.

Sans négliger les échanges de collaboration, ni les éventuels messages d'encouragement et autres manifestations amicales, la validation est la seule forme habituelle de reconnaissance officielle des contributions. Vu son caractère généralement tacite, le « contributeur » doit être convaincu de la valeur de l'échange désintéressé et croire à une parcelle supplémentaire de reconnaissance de la part des utilisateurs en même temps qu'à une certaine forme de confirmation de la confiance par la communauté.

Confirmation ou dégradation de la confiance[modifier le code]

La confiance mutuelle des « contributeurs » est la condition essentielle de la croissance et pérennité de Wikipédia. Tout ce qui peut mettre en question cet investissement nuit fondamentalement au projet, en dehors naturellement des critiques légitimes liées à l'appréciation de chaque apport. La confiance de la communauté va en priorité à ceux qui savent l'apprécier à sa valeur et qui évitent avant tout d'en abuser de quelque façon que ce soit.

La confiance concerne globalement toutes les formes de participation comme l'ensemble des aspects d'une intervention (modifications, validations, discussions).

La confiance de tout « contributeur » repose sur les conditions de base et sur leur respect : il suffit essentiellement de s'assurer de la légitimité de l'apport prévu : connaissance véritable, respect des droits, etc et de veiller à une simple intégration aux connaissances déjà présentes.

La confiance de principe n'est donc véritablement confirmée et ainsi renouvelée que par l'habitude de contributions réalisées harmonieusement, sans mobilisation particulière de la communauté. Un processus inverse de défiance peut s'enclencher par la méconnaissance ou l'irrespect délibéré des principes de participation au projet.

La communauté peut être amenée à retirer sa confiance et à restreindre la liberté initiale de participation d'un « contributeur » s'il est avéré qu'il en a abusé au détriment du projet. Une fois la confiance remise en question, la communauté doit uniquement appuyer ses décisions de restriction sur la considération des effets néfastes pour l'encyclopédie.

Le temps des échanges constructifs et des éventuelles justifications est celui de la validation des contributions et non celui du règlement de l'embarras causé au projet par le « contributeur » ; les interrogations et scrupules sur ses intentions ou sa connaissance du projet relèvent de l'initiation et non de la défense de l'encyclopédie contre des nuisances.

Toutes les précautions ayant été prises pour prévenir de telles extrémités et une fois la nuisance avérée, la communauté doit agir avec fermeté pour empêcher l'apparition de nouveaux troubles ; il n'est plus question de sévérité quand la confiance est devenue hors de propos, mais uniquement d'efficacité.

La communauté ne devrait s'accorder pour donner une nouvelle chance à un participant contre-productif qu'avec des motivations sérieuses.

Dans les décisions de restriction de participation, les « contributeurs » doivent si nécessaire se rappeler et rappeler :

  • que le projet est ouvert à toutes les bonnes volontés, mais qu'il n'a besoin de personne en particulier ;
  • que l'encyclopédie résulte du tissage de connaissances publiques et donc essentiellement indépendantes d'un individu particulier aussi compétent qu'il pourrait l'être, la compétence étant fondamentalement une forme de reconnaissance publique avant d'être une qualité individuelle ;
  • que la décision de restriction ne s'appliquera souvent qu'à un avatar du cyberespace : la sanction sera sans véritable conséquence personnelle pour un participant qui aura, sans doute, dès le début pris soin de ne s'exposer et de ne s'engager que dans les limites étroites de son propre intérêt. La condamnation de frasques par la seule répudiation d'un pseudonyme a quelque chose d'incongru ou d'inapproprié dans le cadre d'un projet d'encyclopédie.

Compétences particulières[modifier le code]

La gestion du projet comporte diverses tâches qui participent à son développement moins explicitement et qui peuvent requérir des compétences particulières. Ces formes de participation sont appelées contributions complémentaires.

Leur transparence étant moindre, la communauté doit renforcer le facteur « confiance » et soutenir fermement l'exigence de simplicité (principe d'extension de la simplicité) : les contributions complémentaires sont effectuées en s'inspirant le plus fidèlement possible des conditions des contributions de base bien que leurs agents ne puissent s'appuyer aussi sûrement sur les mêmes bases (notion de connaissance, transparence, légitimité, etc.).

L'équivalent de la phase d'initiation est importante. La communauté doit s'assurer que les « contributeurs » concernés sont parfaitement informés et convaincus des vertus ou intérêts originaux du projet, d'une part, et aptes à les respecter dans les tâches en cause, d'autre part.

  • La communauté se dote du minimum de règles ; ceci afin de préserver l'efficacité du système, garantie centrale du développement du projet. La légitimité d'une règle doit au moins être aussi scrupuleusement examinée que le statut de connaissance d'un apport individuel ;
  • La communauté respecte et s'assure du respect des mêmes exigences de simplicité et de confiance, appuyées sur la transparence, pour répartir parmi ses membres les compétences particulières. Cette répartition peut être considérée comme la toute première tâche complémentaire ;
  • En dépit de la responsabilité assumée et en raison de son éventuel pouvoir de nuire, un agent chargé de contributions complémentaires doit — en cas de difficulté avec la communauté s'inspirer étroitement du détachement exigé des « contributeurs » de base à l'égard de leur amélioration des articles. Comme tout « contributeur », il doit concilier la valeur objective de ses contributions et leur caractère relativement impersonnel, puis en tirer les conséquences les plus favorables au projet.

La liberté de participation[modifier le code]

Disposant de l'entière liberté d'entrer comme de celle de sortir, chacun est invité à gérer lui-même sa liberté de participation ; sinon la communauté le fait pour lui, c'est-à-dire contre lui. Le défi « wikipédique » est de refaire une encyclopédie et avec la seule bonne volonté ; ce n'est ni de refaire le monde ni surtout de l'imiter.