Utilisateur:Gonioul/Domaine skiable du Dévoluy

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Domaine skiable du Dévoluy
Vue aérienne de la station.
Vue d'une partie du domaine skiable depuis le sommet du domaine
Image illustrative de l’article Gonioul/Domaine skiable du Dévoluy
Administration
Pays France
Subdivision administrative Hautes-Alpes
Localité Dévoluy
Site web www.ledevoluy.com
Géographie
Coordonnées 44° 40′ 05″ nord, 5° 54′ 07″ est
Massif Massif du Dévoluy
Altitude maximum 2500
Altitude minimum 1470
Ski alpin
Remontées
Nombre de remontées 22
Télécabines 1 (télémix)
Télésièges 5
Téléskis 14
Tapis roulant 2
Pistes
Nombre de pistes 53
Noires 5
Rouges 12
Bleues 28
Vertes 8
Total des pistes 100 km
Installations
Nouvelles glisses
1 boardercross

1 ligne initiation de 4 bosses
1 ligne confirmée de 4 bosses, 1 Hype et 1 Quarter
5 rails (rampes)
12 boxs modulables

Ski de fond
Nombre de pistes 14
Noires 1
Rouges 5
Bleues 4
Vertes 4
Total des pistes 30 km
Neige artificielle
Canons ?
Superficie 37 km2
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Gonioul/Domaine skiable du Dévoluy
Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur
(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
Gonioul/Domaine skiable du Dévoluy
Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes
(Voir situation sur carte : Hautes-Alpes)
Gonioul/Domaine skiable du Dévoluy

Le domaine skiable du Dévoluy est né de la fusion des domaines des stations de SuperDévoluy et de La Joue du Loup.

Historique[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Dès , l'«Étoile sportive», le premier club de ski du Dévoluy est créé[YC 1].

Dès , un fil de neige de 300 m mobile est construit à l'Enclus, et déplacé suivant les conditions d'enneigements[YC 2],[AB 1].

À la suite du Plan neige, des études sont lancées dès 1964[YC 3].

Début de SuperDévoluy et période des GTM[modifier | modifier le code]

Le , SuperDévoluy ouvre[YC 4],[AB 2].

La société Poma avait alors déjà construit les TK du Cros 66, du Clos des Martins, du Jas[note 1] et du Pélourenq, qui était alors le plus long téléski d'Europe[note 2],[YC 5].

Puis, en 1967, avec la première tranche du bâtiment du Bois d'Aurouze, sont construit les TK du Chourum 67, du Sommarel et le TSF des Chaumettes, premier télésiège fixe à 2 places[YC 6],[YC 7],[AB 3].

Création de La Joue du Loup[modifier | modifier le code]

Le , La Joue du Loup ouvre[YC 8], avec les TK de Les Chaumattes, de la Lauzière et de la Tête des Casses[YC 9].

La première résidence de la Joue du Loup ouvre en 1979[YC 10].

Fusion[modifier | modifier le code]

Si les des premiers accords datent de 1981, les rapprochements deviennent inévitables avec le rachat en 1984 par Superdévoluy SARL de Promodev[YC 11].

Dès 1986, les plans intègrent les deux stations[YC 12].

Période Maulin[modifier | modifier le code]

Fin octobre 2012, le groupe Maulin Montagne Participations annonce un investissement de 36 millions d'euros jusqu'en 2029[1],[2]

Ceci inclut un nouveau téléski pour desservir le snowpark (le Pré du Renard) sur la partie basse du TSD de la Festoure avec une liaison vers le TK de Serres-Lacroix dès la saison 2012-2013.

Depuis la saison 2013-2014, le TSD du Sommarel permet de relier le pic du Sommarel, remplaçant les anciens TK du Mur et TK du Sommarel.

Pour la saison 2014-2015, le front de neige et la zone débutante ont été remodelés.

Pour la saison 2016-2017, le TSF4 Roc d'Aurouze est remplacé par un TKE sur la partie basse jusqu'à l'arrivée de la jonction avec SuperDévoluy, puis par un TKD jusqu'au TKD de Lauzière, et le TKD des Plattes d'Agnières sera remplacé par un TSF4 remis à niveau (anciennement TSF4 de la Chal aux Sybelles)[3],[4],[5],[6].

Pour la saison 2020-2021, le TSD du Jas (4 places datant de 1989) devrait être remplacé par une remontée mécanique plus capacitaire.

Cependant, en , le Groupe Maulin annonce vouloir recentrer ses activités et souhaite se séparer entre autres du Dévoluy, la gestion est alors reprise par une Société d'économie mixte possédée à 60% par la commune et le reste par Caisse des dépôts et consignations et des banques[7],[8].

Période Société d'économie mixte locale[modifier | modifier le code]

Événements[modifier | modifier le code]

Le , Cyprien Sarrazin participe à un slalom géant de printemps dans la combe du Sommarel[9].

Accessibilité[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

Trois routes départementales :

  • La D 217 au nord par le défilé de La Souloise vers le département de l'Isère.
  • La D 937 au sud par le col du Festre, axe principal pour se rendre à Veynes et Gap.
  • La D 17 à l'ouest par le col du Noyer ouverte seulement l'été.

Transports en commun[modifier | modifier le code]

La gare ferroviaire la plus proche est la gare de Veynes - Dévoluy, accessible avec une correspondance TER depuis les gares TGV de Valence-Ville, Valence TGV, Grenoble et Marseille-Saint-Charles, mais également directement en train de nuit depuis Paris-Austerlitz.

La ligne S10 de bus « Zou 05 » / « Dévoluy-Voyages » (réservation conseillée) relie cette gare avec les principaux lieux de la commune[10],[11], allant de 30 minutes pour La Cluse à un peu moins d'une heure pour SuperDévoluy.

Les navettes inter-stations permettent également une desserte locale[12],[13].

Des transports à la demande (taxis) sont possibles depuis la gare de Grenoble[14].

Avion[modifier | modifier le code]

L'altisurface de SuperDévoluy permet un accès aux pilotes habilités.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du départ du TSD de 1989 du même nom jusqu'au croisement du bas des pistes du lièvre et du Jas, un peu au-dessus du départ du Chourum
  2. Comprenait alors le téléski actuel de La Roche et du second téléski du Pélourenq qui débutait au dessus de la forêt, presque équivalent au TSD du Pélourenq de 2008

Références[modifier | modifier le code]

  1. Hautes-Alpes : 36 millions d’investissements pour les stations du Dévoluy
  2. Nouveautés - hiver - Massif du Dévoluy - Hautes-Alpes
  3. « AVIS D’ENQUETE PUBLIQUE - COMMUNE DU DEVOLUY » (consulté le 17 juin 2016)
  4. « Avis de l'autorité environnementale relatif au projet de restructuration du secteur Joue du Loup et du secteur Plattes d'Agnières » (consulté le 17 juin 2016)
  5. « Etude d’Impact - Compléments et précisions suite à l’avis de l’autorité environnementale » (consulté le 17 juin 2016)
  6. « Projet de restructuration des secteurs Joue du Loup et Plattes d'Agnières » (consulté le 17 juin 2016)
  7. Alpes 1, « Hautes-Alpes : le Dévoluy reprend les commandes de la gestion du domaine skiable », sur Alpes 1 (consulté le 22 octobre 2019)
  8. « Maulin.ski quitte les stations du Dévoluy - Altitude News », sur Altitude News (consulté le 22 octobre 2019)
  9. « Hautes-Alpes : un slalom géant, un 9 juin, dans le Dévoluy avec Cyprien Sarrazin ! », sur D!CI TV & Radio (consulté le 19 septembre 2018)
  10. « ligne Veynes Gare-La Joue du Loup-Super Dévoluy - Dévoluy Voyages », sur www.devoluy-voyages.fr (consulté le 13 juin 2020)
  11. « Horaires Zou 05 Bus VEYNES GARE - LE DEVOLUY » (consulté le 13 juin 2020)
  12. « Navettes inter-stations » (consulté le 13 juin 2020)
  13. « Les navettes inter stations du Dévoluy - Dévoluy Voyages » (consulté le 13 juin 2020)
  14. « Taxi pour Superdévoluy et la Joue du Loup » (consulté le 13 juin 2020)
  1. p. 15
  2. p. 24
  3. p. 53
  1. p. 56.
  2. p. 58
  3. p. 66
  4. p. 61
  5. p. 78
  6. p. 88
  7. p. 94
  8. p. 115
  9. p. 134
  10. p. 116
  11. p. 144
  12. p. 145

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]