Utilisateur:DeuxPlusQuatre/Brouillon-20

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Madison Bycroft, née en 1987, à Adelaide Hills est une sculptrice, performeuse et vidéaste australienne. Elle partage son temps entre Adelaide, Rotterdam et Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Madison Bycroft obtient un Bachelor en arts visuels en 2008 à l'Université Coker (en), en Caroline du Sud. À l'université d'Australie-Méridionale, elle étudie la sculpture[1]. En 2013, elle bénéficie d'une bourse Anne & Gordon Samstag pour étudier au Piet Zwart Institute de Rotterdam[2]. Elle réalise des happenings qu'elle capte en vidéo.

En 2011, dans Five Ways to Peel a Potato, elle reprend une exhortation de Joseph Beuys pour qui « éplucher une pomme de terre peut être une œuvre d'art s'il s'agit d'un acte conscient »[1].

En 2013, dans la vidéo Becoming Still, Madison Bycroft berce un grand rocher au fond de l'eau jusqu'à ce qu'elle soit essoufflée et contrainte de remonter à la surface pour respirer. Elle évoque les relations entre l'être humain, l'air et l'eau[1].

Madison Bicroft s'appuie sur des textes ou des théories. Pour la performance qu'elle réalise en 2017, Mollusk Theory: Soft Bodies, elle cite des extraits de Animal Que Donc Je Suis de Jacques Derrida ou Le Rire de la Méduse, d'Hélène Cixous[3].

En 2017, elle présente pour la première fois son travail en France[2]. Elle se renouvelle sans cesse, se présente sous divers aspect. Elle questionne le genre, la subjectivité, les relations et le langage[4].

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

  • Synonyms for Savages, Australian Experimental Art Foundation, 2014[5]
  • CatDog - Greenaway Gallery, Adelaide, 2017
  • Translating Medea, Yellow Brick, Athènes, 2017[6]
  • Je me, Adelaide Gallery, Marseille, 2017
  • 1646, La Haye, Pays-Bas, 2019[7]

Notes et Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) Jasmin Stephens, « Madison Bycroft », sur www.unisa.edu.au (consulté le 12 novembre 2019)
  2. a et b JE, ME MADISON BYCROFT, « ∆ TRIANGLE FRANCE ∆ », sur www.trianglefrance.org, (consulté le 12 novembre 2019)
  3. Elsa Vettier, « Madison Bycroft | Zérodeux / 02 », sur www.zerodeux.fr, 02, (consulté le 12 novembre 2019)
  4. Julie Ackermann, « Madison Bycroft, du genre étrange », sur Beaux Arts, (consulté le 12 novembre 2019)
  5. (en) « Madison Bycroft: Synonyms for Savages: Animal. Archive. Iterations of the Aether. Squid. Mum. », sur Artlink Magazine, (consulté le 12 novembre 2019)
  6. (en) « STEP 1| “Translating Medea” - Yellow Brick », sur www.yellowbrick.gr, (consulté le 12 novembre 2019)
  7. (en-US) « Madison Bycroft at 1646 – Art Viewer », Art viewer, (consulté le 12 novembre 2019)