Utilisateur:David.Monniaux/Wikipedia n'est pas USENET

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Au vu des débats qui secouent parfois une partie de la communauté de Wikipédia, je voudrais rappeler un certain nombre de principes qui, il me semble, sont trop souvent oubliés.

Je vais commencer par le principe de base, selon moi, de Wikipédia : Wikipédia est un projet visant à produire une encyclopédie libre, généraliste et sans biais. Tout autre but est secondaire et subordonné à ce but principal.

(Petit point : USENET est un système de discussion en ligne célèbre pour ses disputes interminables.)

Wikipédia n'est pas une expérience en démocratie ou en anarchie[modifier | modifier le code]

J'ai parfois l'impression que certains considèrent que Wikipédia est une sorte d'expérimentation démocratique, ou peut-être un lieu où ils veulent réaliser une sorte d'utopie démocratique qu'ils ne trouvent pas dans la vie réelle. De là les demandes incessantes de votes pour des sujets divers et variés, les hurlements quand des décisions sont prises par des représentants (Fondation, comité d'arbitrage etc.), et les accusations perpétuelles de « cabale », de complots.

Je pense que, contrairement à ce qui se dit parfois, c'est justement l'avalanche des « prises de décision » et autres « décisions démocratiques » qui crée la cabale. La plupart des éditeurs de Wikipédia s'intéressent à l'écriture d'articles, à la réalisation d'illustrations, etc., et considèrent que l'administration de Wikipédia est un moyen pour faciliter ces activités. Ils n'ont pas le temps de discuter à l'infini sur des « prises de décision », surtout si les discussions afférentes sont pleines de logorrhées mal écrites et sans intérêt.

La conclusion est que ces discussions, prises de décision etc. laissent un champ libre à ceux qui n'ont que cela à faire : les bavards professionnels, ceux qui ne contribuent pas au contenu, mais font de la « politique ». On les repère facilement : ceux qui écrivent largement plus dans le méta-contenu (pages de discussion) que dans le contenu.

Bref, ce n'est pas la démocratie. C'est le règne des cliques de médiocres.

Wikipédia n'est pas un lieu où l'on cherche à se venger de la société[modifier | modifier le code]

Un certain nombre d'éditeurs « controversés » semblent considérer Wikipédia comme un moyen de « redresser des torts ». Certaines voient la misogynie partout ; d'autres s'en prennent à la « science officielle » ou à je ne sais quoi d'autre.

Anti-élitisme[modifier | modifier le code]

Certains, avec des accents volontiers poujadistes, semblent vouloir se venger des gens mieux éduqués qu'eux, ou qui écrivent dans un meilleur français qu'eux. On voit alors fleurir les accusations d'élitisme, de cabale, etc. [1]

Dans l'optique d'écrire une encyclopédie, il convient d'abord de constater que chacun n'est pas compétent sur tout (l'étendue générale des connaissances, surtout spécialisées, dépassent largement ce qu'un homme, même érudit, peut connaître, et s'accroît de manière exponentielle). Nous citons des sources, et nous préférons citer des sources considérées « de référence », par opposition par exemple à des « blogs » d'illustres inconnus. Ce n'est pas par hasard, c'est tout simplement parce que sur chaque sujet il y a des gens qui maîtrisent plus ce sujet que d'autres. Ce sont ces gens qui écrivent les ouvrages de référence sur le sujet. Indépendamment de la connaissance d'un sujet particulier, ces gens ont le plus souvent, plus généralement, une façon de raisonner et d'intégrer des données d'origines diverses avec des résultats probants. On peut appeler cela du « bon sens » ou de l'intelligence, comme on voudra ! Et surtout, ces gens savent le plus souvent faire la part de ce qu'ils savent, et de ce qu'ils ne savent pas ; par exemple, ils savent faire la part des choses et garder un esprit critique sur ce qu'ils lisent.

De la même façon, sur Wikipédia, interviennent des gens qui ont plus ou moins de connaissances, et ont plus ou moins de « jugeote ». Il serait pour le moins surprenant que Wikipédia ne reproduise pas ainsi la situation de la vie courante. Et, comme dans la vie courante, on trouve quelques personnes qui, ne sachant pas grand chose, et ne réfléchissant visiblement pas avant de parler, s'expriment à tort et à travers. Ensuite, ces personnes attribuent les remarques en retour à un complot des « élitistes », de gens imbus d'eux-mêmes, etc.

Il n'est de pire imbu de lui-même que celui qui ne veut pas reconnaître ses fautes de raisonnement, ou les manques de ses connaissances. Ce n'est pas faire montre de supériorité mal placée que de faire remarquer à quelqu'un qu'il s'exprime sans estimer des ordres de grandeur, ou qu'il lui manque des éléments de base ­­- tant qu'on le fait dans les règles de la politesse.

Problèmes mentaux et sociaux[modifier | modifier le code]

Wikipédia n'est pas un lieu pour régler des comptes, des problèmes qu'on a dans la vie réelle. On peut concevoir que certains aient des goûts, des dégoûts, des phobies ; ils doivent les mettre de côté pour contribuer efficacement à Wikipédia.

Parfois, certains sur Wikipédia, au vu des agissements de certains éditeurs visiblement obnubilés par certains sujets, sont tentés de leur laisser le bénéfice du doute, de dire que leur situation s'améliorera. Or, Wikipédia n'est pas un lieu de thérapie de groupe. Il existe d'autres lieux plus adaptés pour cela.

Wikipédia n'est ni USENET ni le Café du Commerce[modifier | modifier le code]

Il peut parfois être amusant de bavarder sur des sujets qu'on ne connaît pas trop, sur la politique, sur la société etc., par exemple pour exposer sa petite théorie du complot ou son goût ou son dégoût pour Alain Finkielkraut. Malheureusement, Wikipédia n'est pas un forum de discussion.

On entend parfois dire que Wikipédia est censuré, qu'on n'y respecte pas la liberté d'expression. Cela est singulier, car, en effet, Wikipédia n'a pas vocation à être un lieu d'expression ou de discussion comme peut l'être USENET ! Il n'y a d'ailleurs pas de droit à pouvoir s'y exprimer (tout le problème vient du s'(e), justement).

Là où on pourrait parler de problème, ce serait si des articles devenaient biaisés, par exemple si tel ou tel point de vue notable était refusé ou mal représenté. Or, curieusement, la plupart des discussions parlant de censure ne citent pas de tels cas.

Si vous voulez un lieu pour exprimer votre point de vue sur la société, votre opinion sur telle ou telle personnalité médiatique, votre opinion sur la sécurité des réacteurs nucléaires, ou vos préférences en matière de Pokémons, postez sur USENET, ouvrez une page Web personnelle, ouvrez un blog, mais, par pitié, pas sur Wikipédia.

Wikipédia n'est pas une société en miniature[modifier | modifier le code]

La tendance à la discussion institutionnelle se traduit par l'écriture de règles, de propositions de règles, l'adoption de procédures, etc. On voit certains constituer une sorte de mini-système judiciaire (comité d'arbitrage, etc.). Je trouve cela pour ma part totalement disproportionné.

Les systèmes judiciaires des états de droit sont des machines coûteuses, lentes, qui jugent avec des conséquences graves : ces systèmes peuvent condamner à des pertes importantes de propriété et de liberté.

En comparaison, de quoi s'agit-il lorsque l'on bloque un utilisateur ? De priver une personne du droit de s'exprimer sur un site Web particulier. On ne la prive pas de sa liberté d'expression (il existe de nombreux hébergeurs à des tarifs compétitifs, voire gratuits). On ne lui prend pas d'argent.

Et pourtant, on bavarde à l'infini sur les pouvoirs du comité d'arbitrage, et la « censure ». Quand on voit la quantité de discussions qu'une prise de décision suscite, et les délais encourus, on peut se demander si les objections ne procèdent pas plutôt d'une volonté de réprouver par principe toute « mesure disciplinaire ».


(Si je peux me permettre ma minute de Café du Commerce, nous prenons sans doute plus de précautions pour condamner un éditeur qui insulte à tour de bras à un blâme et 15 jours de suspension d'édition qu'un tribunal correctionnel ne prend pour condamner un voleur à de la prison ferme en comparution immédiate)

Wikipédia doit offrir aux contributeurs un environnement de travail[modifier | modifier le code]

Un des problèmes des forums en ligne, de USENET, ou autres, c'est que les gens y prennent parfois l'habitude d'une incivilité que l'on ne retrouverait pas dans la vie courante. Ce n'est pas mon propos de faire de la sociologie ou de la psychologie ; tout au plus me permets-je de faire l'hypothèse que les forums combinent la spontaneité de la parole (où l'on peut se laisser emporter) avec l'impersonnalité et la permanence de l'écrit.

En tout cas, certains sur Wikipédia se permettent des remarques gratuitement agressives et insultantes envers des éditeurs, y compris de nouveaux venus. Les habitués d'USENET ne seront pas choqués, et sont habitués. Mais l'effet sur des personnes « normales » est redoutable, et donne une très mauvaise image de Wikipédia.

En particulier, j'ai bien peur qu'il ne soit très difficile d'attirer des spécialistes renommés sur Wikipédia si on laisse courir en liberté des rustres agressifs. Les dits spécialistes sont habitués de lieux civilisés.

Résumé[modifier | modifier le code]

  • Assez des professionnels du bavardage, du complot, des accusations de « sangçure fasciste », que j'invite cordialement à ouvrir un blog pour exprimer leurs rancœurs.
  • Place à la rédaction encyclopédique.