Utilisateur:Alain Schneider/Brouillon

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Xavier Chantry[modifier | modifier le code]

Université de Mons-Hainaut 1983 – 1987

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Pascal Vagogne[modifier | modifier le code]

Pascal Vagogne, né le , est un diplomate français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pascal Vagogne a fait des études supérieures de droit (diplôme d'études supérieures de droit public, certificat d'aptitude à la profession d'avocat), d'anglais et de sciences politiques. Il a par ailleurs un diplôme supérieur de grec moderne de l'Institut national des langues et civilisations orientales.

Il a notamment été conseiller de coopération et d'action culturelle à Sofia (2001-2005), directeur des relations internationales de l'École nationale d'administration (2005-2007), consul général, directeur de l'institut français de Cracovie (2007-2010)[2].

Il est sous-directeur de l'Europe méditerranéenne à la direction de l'Union européenne depuis septembre 2010[3] et administrateur du Tunnel routier du Fréjus et du Tunnel du Mont-Blanc[4].

Distinction[modifier | modifier le code]

Pascal Vagogne est chevalier de l'ordre national du Mérite (11 novembre 2010)[5].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Liste des traités et accords de la France, ouvrage écrit avec Marcel F. Surbiguet, Paris, 1988.‏

Notes et références[modifier | modifier le code]

{{Autorité|type = personne |BNF=|GND=151635145|LCCN=nr/89/012119|SUDOC=16012509X|VIAF=162262515|WORLDCATID=}}

Michał Bajor[modifier | modifier le code]

Michał Bajor
Description de l'image Michał Bajor 1.jpg.
Informations générales
Naissance
Głuchołazy, voïvodie d'Opole
Activité principale chanteur, acteur
Site officiel http://michalbajor.pl

Michał Bajor (né le à Głuchołazy, Silésie d'Opole) est un acteur et chanteur polonais.

Il est le fils de l'acteur Ryszard Bajor, et le frère de Piotr Bajor (également comédien).

Il appartient à l'académie phonographique ZPAV[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

  1. http://www.zpav.pl/fryderyk/akademia.php Akademia Fonograficzna (Sekcja Muzyki Rozrywkowej)


Nicola Delon[modifier | modifier le code]

Depuis 2001 ENCORE HEUREUX imagine des projets entre architecture, art et design. Créer plus de confort, inventer de nouveaux usages ou susciter l’émerveillement, tels sont quelques uns de nos axes de travail...

http://www.lemoniteur.fr/153-profession/article/portrait/699466-encore-heureux-c-est-du-serieux

http://encoreheureux.org/

http://encoreheureux.org/about/bio/

Éditions Didier Carpentier[modifier | modifier le code]

280px
Repères historiques
Création
Fondée par Didier Carpentier[1]
Fiche d’identité
Forme juridique société par action simplifiée
Statut éditeur indépendant
Siège social Paris (France)
Spécialités loisirs, biographies, musique, cinéma
Langues de publication français
Site web http://www.editions-carpentier.fr
Données financières
Chiffre d'affaires 1 430 500 €[1]

Les éditions Didier Carpentier, créée en 1993, éditent des livres dans plusieurs collections : loisirs créatifs, cuisine, musique, cinéma, biographies, littérature, patrimoine.

22 rue d’Aumale 75009 Paris http://www.editions-carpentier.fr

Notes et références[modifier | modifier le code]

Gérard Guest[modifier | modifier le code]

Gérard Guest est un philosophe français.

Classes préparatoires littéraires

Bibliographie[modifier | modifier le code]

{{Autorité|type = personne |BNF=|GND=129433624|LCCN=nb/2003/079142|SUDOC=058296352|VIAF=42917015|WORLDCATID=}}

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sylvain Larue[modifier | modifier le code]

Sylvain Larue, né à Auch (Gers) le (36 ans), est un chanteur, auteur et historien français du XXIe siècle[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une scolarité en section cinéma / audio-visuel au lycée Adam de Craponne de Salon-de-Provence, il a fréquenté diverses universités à Montpellier (Université Paul-Valéry) et Aix-Marseille (Université Aix-Marseille III), notamment en droit. Il s'est ensuite réorienté vers un CFA d'imprimerie à Toulouse.

Historien autodidacte, il explore de 2004 à 2011 le domaine du crime depuis sa découverte par Anthony Frot, directeur de collection. Prolifique, il est l'auteur de dix-huit volumes de la collection criminelle des éditions de Borée.

Sylvain Larue est également le fondateur, en 2002, du site Guillotine[2], comportant notamment des listes détaillées des condamnations à mort prononcées en France au XIXe et au XXe siècle.

Chanteur dans un groupe de rock progressif durant ses études[1], il suit des cours de chant classique et de musique lyrique (ténor) : il a participé à l'émission Nouvelle Star Saison 6 sur M6 en 2008[3].

Depuis 2011, il a délaissé l'écriture de type True crime pour se consacrer à l'écriture romanesque, de thrillers en particulier. Il a plusieurs manuscrits encore inédits à son actif.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Collection Grandes affaires criminelles aux éditions De Borée :

Presse[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

* {{Autorité}}

Liens externes[modifier | modifier le code]

Yann Layma[modifier | modifier le code]

Yann Layma, né en 1962 à Lannion (Côtes-du-Nord), est un photographe et écrivain français installé durant de nombreuses années en Chine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Yann Layma a grandi dans le département d'Indre-et-Loire[1]. Quand il est en France, il réside à Paris ou à Saint-Avertin.

Après s'être intéressé à l'entomologie, il est attiré à partir de 1979 par la Chine ; il étudie la langue chinoise à l'Institut national des langues et civilisations orientales puis à l'université nationale de Taïwan avant de s'y rendre pour plusieurs mois en 1985[2] pour réaliser des photos, ayant obtenu une petite notoriété suite à un reportage au long cours sur la vie quotidienne à l'Élysée sous François Mitterrand[1]. Durant son séjour en Chine, il se rend également en Corée du Nord, alors fermé aux étrangers, et y réalise un reportage remarqué.

Ses reportages photos sont publiés par Paris Match, GEO (éditions française, allemande, espagnole, coréenne, japonaise…), Le Figaro Magazine, Stern, Life, Time, le New York Times, le Sunday Times, El País, etc.[1]

En 1993, il réalise un épisode de la série Les Seigneurs des animaux un film documentaire sur les rizières suspendues du Yunnan : Les Sculpteurs de montagnes qui remporte de nombreux prix dont le Festival de Banf au Canada, le Festival de Graz (de) en Autriche, le Prix européen du film d’environnement. Le film a été acquis par plus de 300 télévisions dans le monde[3]. Yann Layma étudie ensuite la réalisation audiovisuelle.

De 1999 à 2001 il est correspondant à Pékin de l’agence photographique Gamma. Il travaille également avec l’agence Xinhua et l’association des photographes chinois (projet de première bibliothèque photo de Chine).

En 2003, il publie aux éditions de La Martinière un album édité en six langues qui atteint un tirage de 120 000 exemplaires. En 2004-2005, année de la France en Chine, son exposition « les 108 portraits du Dragon » est présentée sur les grilles du jardin du Luxembourg au Sénat avant d'être reprise dans plusieurs villes et présentée en grand format dans la Cité interdite à Pékin lors du festival « Le Pouvoir de L’image ».

En 2012, il écrit à l'initiative de son éditeur un livre où il raconte son expérience personnelle de malade atteint de trouble bipolaire.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

* {{Autorité}}

Ludovic Chaker[modifier | modifier le code]

Ludovic Chaker, né en 1979, est un politiste, spécialiste du monde chinois, et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ludovic Malik Chaker est né dans l'Aveyron le (40 ans). Il grandit à Saint-Jean-du-Bruel dans le Rouergue.

Ludovic Chaker pratique le kung-fu comme élève de Maître Liang Chaoqun[1],[2], représentant du « style naturel » (Ziran Men) en France. Il est un des dirigeants de l'association Wan Laisheng en France pendant quelques années et est l'auteur de diverses publications[3],[4].

Il obtient en 2002 un diplôme de chinois à l'Institut national des langues et civilisations orientales et contribue à plusieurs ouvrages sur la Chine moderne, comme un chapitre sur les arts martiaux dans Histoire, promenades, anthologie et dictionnaire, dirigé par Nicolas Idier[5].

Il s'inscrit ensuite de 2002 à 2004 au CELSA (management interculturel) tout en poursuivant des études de science politique à l'université de Paris-Nanterre (2003-2004) puis à l'Institut d'études politiques de Paris en relations internationales et service public (2004-2006).

Il est recruté par le Consulat général de France à Shanghaï, où il est responsable (de 2007 à 2009) du développement de la coopération universitaire entre la Chine et la France. À son retour en France, il travaille comme directeur de cabinet du maire de Joué-lès-Tours[6] avant d'être nommé par Richard Descoings responsable des relations extérieures de Sciences Po Paris pour l'Asie et le Pacifique.

Il est candidat divers gauche en 2012 aux législatives pour les Français de l'étranger (Europe orientale, Asie orientale, Océanie)[7]. Éliminé du deuxième tour, il se désiste pour Marc Villard.

Il travaille ensuite en indépendant comme consultant (management d’équipes et de projets, expertise internationale sur l’Asie-Pacifique, communication), pour des entreprises[8].

En 2016, il s'engage auprès d'Emmanuel Macron et devient premier secrétaire général d'En marche ![9], puis coordinateur des opérations de campagne en vue de l'élection présidentielle de 2017[10]. Il est souvent considéré comme un des membres de la garde rapprochée du candidat et surnommé le « ninja logisticien »[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Association d'arts martiaux traditionnels chinois Wuxia », sur Wuxia,
  2. « Palmarès », sur www.wan-laisheng-france.fr
  3. « Portrait de Liang Chaoqun, maître d’arts martiaux traditionnels », sur wan-laisheng-france.fr,
  4. « L'Épée de Wudang », Ceinture noire,‎ (lire en ligne, consulté le 8 mai 2017).
  5. Nicolas Idier, Shanghai : Histoire, promenades, anthologie et dictionnaire, Robert Laffont, coll. « Bouquins », , 1536 p. (ISBN 2-221-11096-X, lire en ligne).
  6. « Un nouveau directeur de cabinet à la mairie », sur La Nouvelle République,
  7. Yang Jiaqing, « Ludovic Chaker : une nouvelle dynamique franco-chinoise », sur Pékin information,
  8. De 2014 à 2016, il anime la start up « OODA-Xonsulting »
  9. Olivier Cammas, « L'INVITÉ DU MATIN : LUDOVIC CHAKER, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DU MOUVEMENT EN MARCHE D'EMMANUEL MACRON », sur radiototem.net,
  10. « Macron fait le plein de soutien », sur Midi Libre,
  11. Nathalie Raulin et Guillaume Gendron, « L’équipe Macron affine la mise en cène », sur Libération,

Lien externes[modifier | modifier le code]