Union des communautés apostoliques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Logo

L'Union des communautés apostoliques est la branche dissidente de l'Église néo-apostolique la plus répandue et la plus connue. Elle ne doit pas être confondue avec l'Église apostolique, une branche du pentecôtisme, ni avec diverses Églises catholiques dissidentes ou avec l'Église catholique apostolique dont les membres se veulent tous "apostoliques".

L'Église néo-apostolique a connu des scissions au cours de son histoire, une partie des membres ne reconnaissant plus l'autorité en matière religieuse de l'apôtre-patriarche. C'est pour cela que les apôtres suisses Ernst et Otto Güttinger, les apôtres allemands Peter Kuhlen, Siegfried Dehmel et Ernst Dunkmann se sont fait exclure de l'Église néo-apostolique par "l'apôtre-patriarche" Johann-Gottfried Bischoff, le , avec douze évêques et plusieurs anciens de la circonscription. Tous les fidèles exclus se sont fédérés dès pour donner naissance à l'Union des communautés apostoliques.

Actuellement l'union contient neuf églises membres:

Depuis 1994 l’Apostolische Gemeinschaft d'Allemagne regroupe aussi la Reformiert-Apostolischer Gemeindebund de l'ancienne RDA. Les Églises apostoliques sont actuellement dirigées par neuf apôtres:

  • Ap. Armin Groß, Matthias Knauth, Detlef Lieberth et Gert Loose - Allemagne
  • (Évêque Bert Wolthuis) - Pays Bas
  • Ap. Norbert Schaeffer - France
  • Ap. Walter Baltisberger - Suisse
  • Ap. Philippus Erasmus - Afrique du Sud
  • Ap. Clifford Flor et Kenneth Dargusch - Australie

Les congrégations brésiliennes comme ceux en Argentine et aux États-Unis n'existent plus. Les 80 congrégations des Philippines, fondées par les apôtres australiens, sont administrées par ces derniers.

Les membres Européens (incluant les Indiens) sont très proches au niveau de la théologie et de l'organisation alors qu'ils ont des contacts plus ou moins distants, ainsi que des différences théologiques avec l'Australie et l'Afrique du Sud.

En 2003 les apôtres européens décidèrent d'autoriser l'ordination des femmes et, en 2004, les trois premières femmes prêtres furent ordonnées en Allemagne. Le , trois autres femmes prêtres furent ordonnées dans le district de Düsseldorf, et une en aux Pays Bas. Le la septième femme fut ordonnée à Düren en Allemagne. Actuellement dix femmes travaillent en Allemagne. La diaconesse aux Pays-Bas était ordonnée comme prêtre le à Enkhuizen par apôtre Den Haan. En Allemagne apôtre Groß a ordonné une diaconesse comme prêtre le à Bocholt.

Liens[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :