Tatiana Borodulina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tatiana Borodulina
Omskathleteprofiletatiana.jpeg
Tatiana Borodulina en 2010.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (33 ans)
OmskVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activité

Tatiana Aleksandrovna Borodulina (en russe: Татьяна Александровна Бородулина), née le à Omsk est une patineuse de vitesse sur piste courte russe qui a également représenté l'Australie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle commence le patinage de vitesse sur piste courte en 1997 dans son village, où ce sport est très populaire[1].

En 2015, elle doit subir deux opérations au genou[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques de Turin[modifier | modifier le code]

En 2005, elle décroche la médaille d'or au classement général des Championnats d'Europe, à Turin, en gagnant les trois distances individuelles[1].

Après les épreuves de patinage de vitesse sur piste courte aux Jeux olympiques de 2006, où elle prend une pénalité en finale du 1500 mètres, elle est temporairement bannie de l'équipe russe pour avoir été absente à un test anti-dopage. Elle déménage en Australie pour s'entraîner sous les ordres de la coach Ann Zhang[1].

En 2009, elle remporte deux manches du 500 mètres en Coupe du monde. Elle devient donc la première patineuse représentant l'Australie à gagner une médaille d'or en Coupe du monde[1].

Jeux olympiques de Vancouver[modifier | modifier le code]

En 2010, elle participe aux Jeux olympiques d'hiver de 2010 sous les couleurs australiennes. Elle arrive septième au 1000 mètres et onzième au 1500 mètres, mais ne parvient pas à se qualifier après le premier tour du 500 mètres.

Jeux olympiques de Sotchi[modifier | modifier le code]

En 2011, elle reprend sa nationalité russe pour préparer les Jeux olympiques de 2014[2].

Elle arrive en quatrième place du relais avec l'équipe russe composée d'elle-même et de Olga BelyakovaSofia Prosvirnova et Valeriya Reznik[3],[4].

Jeux olympiques de Pyeongchang[modifier | modifier le code]

La Coupe du monde de short-track 2016-2017, en quatre manches, fait office de qualifications pour le patinage de vitesse sur piste courte aux Jeux olympiques de 2018.

À la première manche de la Coupe du monde, à Budapest, elle fait partie de l'équipe de relais qui obtient la médaille de bronze aux côtés des Russes Yulia Shishkina, Ekaterina Efremenkova et Sofia Prosvirnova[5]. À la deuxième manche de la Coupe du monde, en octobre 2017 à Dordrecht, l'équipe, composée des mêmes patineuses, arrive cinquième[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) « Tatyana Borodulina », sur www.isu.html.infostradasports.com (consulté le 13 novembre 2017)
  2. (ru)Пятикратная чемпионка Европы Татьяна Бородулина: Каток в Сочи для иностранцев нужно закрыть, sur sovsport.ru, le 15 octobre 2010
  3. (en) « Results Olympic Games 2013/2014 Ladies - 3000m Relay », sur www.isu.html.infostradasports.com (consulté le 13 novembre 2017)
  4. (en) « Ladies' 3000 m Relay Finals - Short Track - Sochi 2014 Olympics », sur sochi2014.arch.articul.ru (consulté le 13 novembre 2017)
  5. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Budapest (HUN) - 3000 m Relay - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 11 novembre 2017)
  6. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Dordrecht (NED) - 3000 m Relay - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 11 novembre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]