Sur les chemins noirs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sur les chemins noirs
Auteur Sylvain Tesson
Pays Drapeau de la France France
Genre Récit autobiographique
Éditeur Gallimard
Collection Blanche
Date de parution
Nombre de pages 142
ISBN 978-2-07-014637-6

Sur les chemins noirs est un récit autobiographique de Sylvain Tesson publié le [1],[2].


Résumé[modifier | modifier le code]

Du 24 août au 8 novembre 2015, Sylvain Tesson entreprend la traversée à pied de la France. Il débute son périple dans le Mercantour pour l'achever sur les côtes du Cotentin. Le voyageur se donne comme objectif de traverser à pied son pays en évitant dans la mesure du possible les zones urbaines, périurbaines d'une France remodelée depuis les dernières décennies. Il choisit en conséquence un itinéraire qui le conduira successivement dans les Cévennes, le Massif central, la Touraine, avant d'atteindre les plages de Normandie. Ce voyage est l'occasion de redécouvrir ce que l'auteur appelle les chemins noirs : sentiers, pistes, traces historiques de la France rurale. Les sentiers noirs vont permettre à Sylvain Tesson de recouvrer ses capacités physiques de marcheur, mais également de profiter, de jouir de l'écoulement du temps, du silence et de l'immobilité. Les chemins noirs lui permettent pour un temps d'échapper à une société mondialisée, intitulée « l'âge du flux » par l'auteur.

Chapitres[modifier | modifier le code]

  1. Mauvais Début
  2. De ruines et des ronces
  3. Des chemins noirs
  4. Les ombres noires
  5. Vers la mer

Éditions[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le livre du jour. Sylvain Tesson : "Sur les chemins noirs" », sur francetvinfo.fr, (consulté le 26 octobre 2016)
  2. Astrid de Larminat, « Sur les chemins noirs, de Sylvain Tesson : pieds à Terre », Le Figaro,‎ (lire en ligne)