Sugar (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le rock
Cet article est une ébauche concernant le rock.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sugar.
Sugar
Pays d'origine Minneapolis (Minnesota)
Genre musical Rock alternatif
Années actives 1992-1995
Labels Rykodisc, Creation Records
Composition du groupe
Anciens membres Bob Mould, David Barbe, Malcolm Travis

Sugar est un groupe de musique américain de rock alternatif actif de 1992 à 1995.

Originaire de Minneapolis, le groupe est composé du guitariste Bob Mould (ancien d'Hüsker Dü), du bassiste David Barbe (ancien de Mercyland) et du batteur Malcolm Travis (ancien de Human Sexual Response).

Carrière[modifier | modifier le code]

Après avoir quitté Hüsker Dü, l'ex-leader du groupe Bob Mould a publié deux albums, Workbook et Black Sheets of Rain (en 1989 et 1990, respectivement) ; deux albums qui n'ont pas rencontré de succès commercial, ce qui a conduit Mould à être déchargé de son contrat avec Virgin Records America en 1991.[1] Peu de temps après, Mould enregistra une démo de plus de trente chansons et forma Sugar avec David Barbe et Malcolm Travis.[2] Le groupe a reçu son nom au GA Waffle House Restaurant d'Athens, Géorgie, lorsque Mould y a remarqué un sachet de sucre à la table où il s'était assis avec les deux autres membres du groupe. Leur premier concert a eu lieu le 20 février 1992, au 40 Watt Club d'Athens, Géorgie[2], après quelques semaines de répétitions à l'espace de répétitions de R.E.M. dans le centre-ville.

En 1992, le groupe a publié l'album Copper Blue sur le label Rykodisc aux États-Unis et sur Creation Records au Royaume-Uni.[2] Copper Blue a été nommé Album de l'année 1992 par NME.[3] Les vidéoclips des singles "If I Can't Change Your Mind" et "Helpless" ont été abondamment diffusés sur MTV peu de temps après la sortie de l'album.[4] Le single de "If I Can't Change Your Mind" a rencontré un succès modéré sur le UK Singles Chart[5].

Au printemps 1993, le groupe a publié Beaster, un EP comprenant des morceaux enregistrés pendant les sessions de Copper Blue. L'album s'avèrera plus agressif que les morceaux de Copper Blue.[4] Après une tentative avortée d'enregistrement d'un second album, le groupe s'est reformé et a publié File Under: Easy Listening en septembre 1994. L'album a atteint la 7e place du UK Albums Chart[5].

Une compilation de faces B, Besides, a suivi en juillet 1995. Le groupe a joué son dernier concert au Japon en 1995,[6] Mould dissoudra le groupe au printemps 1996.[5] Barbe souhaitait consacrer plus de temps à sa famille et développer sa carrière solo, tandis que Travis deviendra batteur pour Kustomized.

Bob Mould a joué l'intégralité de Copper Blue lors d'une tournée au printemps 2012[7].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Copper Blue (1992)
  • Beaster (1993)
  • File Under: Easy Listening (1994)
  • Besides (1995)
  • The Joke Is Always on Us, Sometimes (1995)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Peter Buckley, The Rough Guide to Rock, Londres; New York, Penguin Group, (ISBN 9781843531050, lire en ligne), p. 1036
  2. a, b et c Andrew Earles, Hüsker Dü : the story of the noise-pop pioneers who launched modern rock, Minneapolis, Voyageur Press, (ISBN 9780760335048), p. 219
  3. Andrew Earles, Gimme indie rock : 500 essential American underground rock albums 1981-1996, Minneapolis, Voyageur Press, (ISBN 9780760346488, lire en ligne), p. 311
  4. a et b Vladimir Bogdanov;, Stephen Thomas Erlewine et Chris Woodstra, All Music Guide: The Definitive Guide to Popular Music, San Francisco, Backbeat Books/All Media Guide, (ISBN 9780879306274, lire en ligne), p. 370
  5. a, b et c Strong Martin C., The Great Rock Discography, Edinburgh, Mojo Books, (ISBN 1-84195-017-3), p. 951
  6. Andrew Earles, Hüsker Dü : the story of the noise-pop pioneers who launched modern rock, Minneapolis, Voyageur Press, , 220–221 p. (ISBN 9780760335048)
  7. Eric R. Danton, « Album Premiere: Bob Mould, 'Silver Age' », rollingstone.com,‎ (consulté le 24 septembre 2012)