Stephen Green

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Green.
Stephen Green
Stephen Green, September 2006.jpg

Stephen Green.

Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (69 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Parti politique

Stephen Green, né le , baron Green de Hurstpierpoint, est, jusqu'en 2010, président du Groupe HSBC. Il est un ancien ministre d'État pour le Commerce et l'Investissement.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études et vie privée[modifier | modifier le code]

En 1966, il est diplômé de PPE (Politique, Philosophie, Economie) de l'Exeter College de l'Université d'Oxford et en 1971, d'un MBA du Massachusetts Institute of Technology.

Stephen Green est également diacre de l'Église d'Angleterre[1].

HSBC[modifier | modifier le code]

Article détaillé : SwissLeaks.

Il succède à John Bond à la tête du groupe HSBC quand ce dernier prend sa retraite le . Il est décrit comme « au cœur » du scandale SwissLeaks, des documents affirmant l'existence d'un système d'évasion fiscale encouragé par la filiale suisse d'HSBC[1].

Pair[modifier | modifier le code]

Le 16 novembre 2010, il est créé pair à vie dans la pairie du Royaume-Uni en tant que « baron Green de Hurstpierpoint », de Hurstpierpoint dans le comté de West Sussex. Ce titre lui permet de siéger immédiatement à la Chambre des lords.

Ministre[modifier | modifier le code]

Du 11 janvier 2011 au 11 décembre 2013, il exerce la fonction de ministre d'État pour le Commerce et l'Investissement au Département des Affaires, de l'Innovation et du Savoir-faire et au Bureau des Affaires étrangères et du Commonwealth.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Marc Roche, « Lord Green, un pasteur anglican au coeur du scandale SwissLeaks », sur Le Point (consulté le 19 janvier 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]