Numa (société)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Silicon Sentier)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Numa.
NUMA (entreprise)
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique SAS
But NUMA accélère les startups tech et la transformation des organisations pour anticiper notre futur.
Zone d’influence Drapeau de la France France Drapeau de la Russie Russie Drapeau de l'Inde Inde Drapeau du Maroc MarocDrapeau de l'Espagne EspagneDrapeau du Mexique MexiqueDrapeau des États-Unis États-UnisDrapeau de l'Allemagne Allemagne
Fondation
Fondation 2015
Identité
Siège 39 rue du Caire, Paris
Président Marie-Vorgan Le Barzic
Méthode Accélération de startups, Culture de l'Innovation, Accélération de l'Innovation, Partenariats d'Innovation
Financement Salariés, crowdfunders et corporates
Employés 70 à Paris, 140 dans le monde
Slogan Tech For Tomorrow
Site web numa.co

NUMA est un réseau mondial de programmes d'innovation et de formation, présent dans 8 pays (France, Inde, Mexique, Espagne, Maroc, Russie, États-Unis, Allemagne), dont l'objectif est de donner à tous la puissance d'innover pour résoudre les questions mondiales les plus urgentes.

Historique[modifier | modifier le code]

Silicon Sentier[modifier | modifier le code]

Historiquement, NUMA est connu sous le nom de Silicon Sentier, une association de plus de 180 entreprises (startups, PMEs) actives dans le Web[1], créée en 2000 au moment de la bulle Internet. Le nom "Silicon Sentier", directement inspiré de Silicon Valley, témoigne de la volonté de créer un écosystème numérique français fort.

Les objectifs de Silicon Sentier étaient de :

  • Favoriser les rencontres et provoquer les échanges permettant de faire émerger les prochaines innovations et les potentiels de projets.
  • Engager une réflexion, des débats et une représentation auprès des pouvoirs publics sur les sujets qui intéressent la nouvelle économie, l’innovation et le développement de l’entreprise.
  • Soutenir, promouvoir et faciliter le développement de toutes les formes d'entrepreneuriat / intrapreneuriat permettant d'accélérer l'innovation en France et dans le monde.

La Cantine[modifier | modifier le code]

Article détaillé : La Cantine.

En 2008, les entrepreneurs de Silicon Sentier cherchent un endroit où partager leurs connaissances, leur expérience et se réunir régulièrement avec leurs utilisateurs. Ils créent alors La Cantine, le premier espace de travail collaboratif en réseau (« coworking space ») en Île-de-France[2].

Soirée WikiCheese le 24 octobre 2015 - 03.jpg

Le bâtiment de La Cantine est situé Passage des Panoramas. Plus de 1500 événements y sont organisés, autour de l'open source, l'innovation sociale, la robotique, UX, les développeurs mobiles, ou d'initiatives locales (Social Media Club, Barcamp, Mobile Monday, Crisis Camp, TED, FLOSS). Plus de 95 000 personnes y sont passées, dont Mark Zuckerberg[3].

À partir de 2010, se développe un Réseau national des Cantines à Rennes, Nantes, Toulouse, Brest, Angers, Toulon.

Le Camping[modifier | modifier le code]

En 2011, Silicon Sentier lance Le Camping, le premier accélérateur pour start-up en France.

Situé à l'intérieur du vieux bâtiment de la Bourse de Paris, Le Camping accueille deux fois par an 12 start-ups qui bénéficient d'un programme d'accélération intensive, entraînées pendant six mois par quarante mentors.

Le programme est gratuit pour les startups et ouvert à des participants internationaux. Son principal objectif est d'accélérer le développement de technologies prometteuses et d'améliorer les compétences de leurs équipes. Parmi les startups alumni du Camping, on trouve Jam[4], Bankin' (8,5M€ levés), Sketchfab (9,5M$ levés), Mesagraph (rachetée par Twitter)[5], DocTrackr (rachetée par IntraLinks pour plus de 10 millions de dollars)[6], Artips[7].

Silicon Xperience[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

En 2011 également, Silicon Sentier lance Silicon Xperience : un pôle de recherche et d'expérimentation centré sur les utilisateurs et les usages basé à La Cantine. L'objectif de Silicon Xperience est de mener des bêta-tests, des expérimentations de terrain et des initiatives promouvant l'innovation ouverte afin de rapprocher les utilisateurs et les entreprises. Il s'agit d'un des premiers programmes d'open innovation en France[8][réf. insuffisante].

NUMA[modifier | modifier le code]

En novembre 2013, l'association Silicon Sentier regroupe ses différentes activités au sein d'un seul lieu, au cœur du Sentier, à Paris[9] et prend officiellement le nom de NUMA (contraction de NU-mérique et hu-MA-in)[10].

Cette évolution s'accompagne d'une volonté de développement international, plus particulièrement dans les pays émergents[11].

En 2015, NUMA ouvre NUMA Moscow, en Russie, en partenariat avec Ob'vious[12], puis NUMA Bengaluru, à Bangalore, en Inde, en partenariat avec l’espace de coworking local Cobalt BLR[13], et NUMA Casablanca, en partenariat avec Eiréné 4 Impact[14].

La même année, NUMA décide de se transformer en entreprise[15] et mène une opération de financement participatif en actions nommée #YesWeCrowd. En 44 jours, un million d’euros fut récolté auprès de 330 investisseurs. En septembre 2015, NUMA annonce une seconde levée de fonds auprès de MAIF[16], ADEO, Leroy Merlin et Roland Berger[17].

En 2016, NUMA ouvre NUMA Barcelone en partenariat avec le fonds mVenturesBcn[18], puis NUMA Mexico, NUMA Montpellier[19], NUMA Toulouse[20], NUMA Berlin et NUMA New York l'année suivante.

En 2017, NUMA lance sa "Mission 2030", une série de programmes destinés à apporter une réponse technologique pertinente aux questions mondiales les plus urgentes à horizon 2030, soit la santé, l'éducation, la mobilité, l'énergie, l'alimentation, le futur du travail, la transparence et la sécurité du web[21], dont font partie le programme DataCity et l'événement Tech For Planet, co-organisé avec l'Élysée[22].

Activités[modifier | modifier le code]

Accélération de startups[modifier | modifier le code]

Dans le cadre de son programme d'Accélération, NUMA apporte son expertise à des startups matures, ayant déjà une validation forte de leur marché (chiffre d'affaires mensuel supérieur à 10K€) ou de l'écosystème (levée de fonds entre 300K€ et 1M€) contre 3,5 % de prise de participation[23].

L'expertise de NUMA repose sur trois piliers :

  • Le développement du business et du réseau des startups
  • La mise en place d’une méthodologie rigoureuse et efficace pour exécuter leur stratégie
  • Un accompagnement de long terme grâce à un système de mentorat avec des experts

NUMA est également présent au sein de Station F, avec le NUMA Alumni Hub, une offre sur-mesure destinée aux startups alumni du programme d'Accélération.

Parmi les startups Alumni de NUMA, Goodeed, rachetée par KissKissBankBank[24]; Sharepay, rachetée par Linxo[25]; Jam[26].

Innovation corporate[modifier | modifier le code]

NUMA intervient également auprès des organisations pour les aider à se transformer de plusieurs manières :

  • Par la culture de l'innovation, avec des expériences in vivo qui décuplent l'envie d'entreprendre (hackathons, learning expeditions, tech tours, séminaires, workshops, formation à la méthode agile, intrapreneuriat...)
  • Par l'accélération de l'innovation, avec du conseil en innovation et méthodologie issue du design-thinking et du lean startup pour accélérer le déploiement de nouveaux services et produits.
  • Par des partenariats d'innovation pour faire collaborer startups, grands groupes et villes et accéder à de nouvelles technologies (open-innovation, création de lieux d'innovation ou tiers-lieux).

DataCity[modifier | modifier le code]

Créé par NUMA en partenariat avec la Ville de Paris en 2015[27], DataCity est le premier programme français d’open innovation qui permet à des grandes entreprises, des startups et des collectivités locales de relever ensemble les défis de la ville de demain. Déployé en France et à l’étranger, ce programme propose à des partenaires corporates, comme Bouygues Énergies et Services, La Poste, RATP, SFR, Nexity, EDF, SFR, CISCO[28], de mettre leurs données à disposition de startups pour imaginer ensemble des solutions durables à des problématiques identifiées par les collectivités.

En 2016, DataCity a commencé son déploiement à l’international à Casablanca[29]. 2017 sera l’année de l’accélération de ce déploiement, avec le lancement du programme dans plusieurs autres grandes villes dans le monde[30].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Silicon Sentier devient incubateur et espace de coworking – Entreprendre.fr », sur www.entreprendre.fr (consulté le 28 septembre 2017)
  2. « La Cantine : 200 m² d’espace collaboratif à Paris ! », sur www.linformaticien.com (consulté le 28 septembre 2017)
  3. « La Cantine a 1 an : concentré sur ce qui émerge », sur Étreintes digitales (consulté le 12 octobre 2015)
  4. [vidéo] NUMA Paris, « [Le CRASH TEST] JAM: le Siri des étudiants », (consulté le 28 septembre 2017)
  5. « Twitter s’offre la start-up française Mesagraph », lesechos.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  6. L'Usine Nouvelle, « DocTrackr, la start-up qui valait 10 millions - Productivité », https://usinenouvelle.com/,‎ (lire en ligne)
  7. « Artips, la newsletter qui dévoile les secrets de l'Art, s'attaque à la Science - Les Echos », sur business.lesechos.fr (consulté le 10 juillet 2018)
  8. « à propos — Silicon Xperience », sur siliconxperience.org (consulté le 29 septembre 2017)
  9. « Le Numa, nouveau point de ralliement des start-up parisiennes », sur lemonde.fr
  10. Cheek Magazine, « NUMA: la Silicon Valley à la française? », ChEEk Magazine,‎ (lire en ligne)
  11. « L'accélérateur de startups Numa met le turbo dans les pays émergents », sur La Tribune (consulté le 9 octobre 2015)
  12. « Confidentiel : Numa lance son accélérateur à Moscou »
  13. « Le Numa joue la carte de l'Inde avec un nouveau partenariat | FrenchWeb.fr », sur FrenchWeb.fr, https://plus.google.com/+frenchweb/ (consulté le 9 octobre 2015)
  14. « L'accélérateur parisien Numa s'exporte à Casablanca », sur http://www.usine-digitale.fr/,
  15. « Le Numa poursuit sa mue », sur Libération.fr (consulté le 9 octobre 2015)
  16. « Le NUMA lève 3 millions d'euros auprès de la MAIF », sur Le Figaro (consulté le 9 octobre 2015)
  17. Romain Dillet, « French Accelerator Numa Raises Another $3.4 Million From MAIF » (consulté le 9 octobre 2015)
  18. (es) Rosa Jiménez Cano, « Pep Gómez, al frente del capital riesgo de Mobile World Capital », EL PAÍS,‎ (lire en ligne)
  19. « Sprint Montpellier, partenaire de Numa Paris, accélère ses premières start-up », usine-digitale.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  20. « Numa, accélérateur de start-up, s'installe à Toulouse, avec le soutien de La Mêlée », usine-digitale.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  21. « Le nouveau cap de Numa - Stratégies », Stratégies,‎ (lire en ligne)
  22. « Tech For Planet : Les Entreprises S’Engagent Pour Le Climat | Forbes France », Forbes France,‎ (lire en ligne)
  23. « Numa va accélérer des start-up plus matures », Les Echos Business,‎ (lire en ligne)
  24. « La Banque Postale rachète Goodeed via KissKissBankBank », Maddyness - Le Magazine des Startups Françaises,‎ (lire en ligne)
  25. « En rachetant Sharepay, Linxo accélère sa mue en conseiller financier virtuel », La Tribune, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  26. « Jam, l'application qui répond à toutes les questions des étudiants », FIGARO,‎ (lire en ligne)
  27. Guillaume Bermond, « DataCity : des projets originaux en gestation à Paris », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  28. « #DataCity : 12 startups souhaitent inventer la ville de demain avec la Mairie de Paris et NUMA - Maddyness », sur www.maddyness.com (consulté le 28 septembre 2017)
  29. Aziz Diouf, « Smart City : Numa a clôturé la Saison 1 de Datacity Casablanca ! », sur www.leseco.ma (consulté le 28 septembre 2017)
  30. « A French smart city network is going global to fight climate change », Curbed, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]