Rue du Sentier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
2e arrt
Rue du Sentier
La rue du Sentier.
La rue du Sentier.
Situation
Arrondissement 2e
Quartier Sentier
Début no 114 rue Réaumur
Fin no 7bis boulevard Poissonnière
Morphologie
Longueur 330 m
Largeur Minimum : 10 m
Historique
Création 1849 (fusion de deux rues)
Géocodification
Ville de Paris 8556
DGI 8922

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue du Sentier
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue du Sentier actuelle est une voie du 2e arrondissement de Paris. Elle donne son nom au quartier du Sentier.

Odonymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la rue du Sentier, qui a absorbé la rue du Gros Chenet ou rue du Gros Chenest, a une origine incertaine. L'hypothèse la plus probable est qu'il renvoie au sentier qu'était la rue à l'origine. La forme rue du Chantier est attestée par le passé, ce qui suggérerait que l'odonyme fasse référence à un quelconque chantier s'étant tenu dans les parages[1]. Les formes rue du Centier et rue Centière ont également eu cours[2].

C'est la rue qui a donné son nom au quartier du Sentier qui donna lui-même le sien à la station de métro Sentier.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ancien nom gravé (rue du Gros Chenest).

Cette rue résulte de la réunion des rues Gros-Chenet et du Sentier. Elle comprend plusieurs hôtels particuliers.

Depuis les années 1990, cette rue qui abrite encore des grossistes en vêtements, s'est développée dans les activités des médias, de la communication et d'Internet. Son nom a fait la une des journaux dans ces mêmes années 1990 à la suite de l'affaire du Sentier II, qui concerne des faits d'escroquerie et de blanchiment d'argent.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Rue du Sentier », nomenclature officielle des voies de Paris, paris.fr.
  2. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, t.2, p.512.