Rue des Poissonniers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant Paris
Cet article est une ébauche concernant Paris.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rue des Poissonniers (Nantes).
18e arrt
Rue des Poissonniers
Rue des Poissonniers vue depuis le boulevard Barbès.
Rue des Poissonniers vue depuis le boulevard Barbès.
Situation
Arrondissement 18e
Quartier Clignancourt, Goutte-d'Or
Début 26 boulevard Barbès
Fin Boulevard Ney
Morphologie
Longueur 1 420 m
Largeur 11,7 m
Historique
Ancien nom Chemin des Poissonniers, chemin de Saint-Denis
Géocodification
Ville de Paris 7522
DGI 7564

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue des Poissonniers

La rue des Poissonniers est une voie du 18e arrondissement de Paris, en France.

Description[modifier | modifier le code]

La rue des Poissonniers est orientée globalement nord/sud, dans le 18e arrondissement de Paris. Elle débute au sud au niveau du 26 boulevard Barbès et se termine 1 420 m au nord sur le boulevard Ney. La rue est située tout au nord-est de l'arrondissement, à proximité des voies des gares du Nord et de l'Est.

Outre les boulevard Barbès et Ney, la rue des Poissonniers est rejointe ou traversée par plusieurs rues ; du nord au sud :

Ouest Est
no 165 : rue Belliard
nos 133-135 : rue Boinod et rue Championnet
nos 120-122 : Rue Madeleine-Rebérioux
nos 119-121 : rue des Amiraux nos 114-116 : Rue René-Clair
nos 113-117 : rue Gaston-Auguet
nos 107-107bis : rue du Simplon
nos 99bis-101 : rue Émile-Chaine
nos 97-99 : rue du Nord
Allée d'Andrézieux
nos 71-73 : rue des Portes-Blanches
nos 67-69 et 76-78 : rue Ordener
nos 61-63 et 66-68 : rue Marcadet
no 61 : rue Labat
nos 54-56 : rue Pierre-Budin
nos 46-48 : rue d'Oran
nos 33bis-35 et 38-40 : rue Doudeauville
no 33bis : rue Poulet
nos 32-34 : rue de Panama
nos 24-26 : rue de Suez
nos 21-23 : rue Dejean
nos 13-15 et 16-18 : rue Myrha
nos 10-14 : rue Richomme
nos 8-10 : rue Polonceau

Le sud de la rue comprend essentiellement des bâtiments d'habitation datant des années 1900 avec des échoppes aux rez-de-chaussée.

En revanche, le nord de la rue a été massivement transformé par des rénovations du bâti ancien ; la rue a été élargie et les immeubles d'habitation ont été remplacés par des constructions ou espaces moins homogènes comprenant notamment des espaces commerciaux et des jardins publics.

Plus au nord, de l'autre côté du boulevard Ney, la rue est prolongée par l'avenue de la Porte-des-Poissonniers, conduisant à la porte des Poissonniers et à la limite de Paris, entre Saint-Ouen et Saint-Denis.

Historique[modifier | modifier le code]

La rue fait à l'origine partie des communes de La Chapelle et de Montmartre. Ces communes sont absorbées par Paris en 1860.

La voie tire son nom du fait qu'elle est un élément du chemin des Poissonniers, route reliant le nord de la France et les Halles de Paris emprunté par les marchands de poisson. Lors de la création du boulevard Barbès en 1867, le sud de la rue des Poissonniers est incorporé à ce nouvel axe ; de ce fait, la rue n'est plus directement connectée à la rue du Faubourg-Poissonnière.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]