Route nationale 11 (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir N11 et Route nationale 11.
image illustrant la route
Cet article est une ébauche concernant la route.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Route nationale 11
Cartouche de la route
Image illustrative de l'article Route nationale 11 (France)
La RN 11 vers Niort, à la sortie de La Rochelle, à Puilboreau, en août 2009.
Historique
Déclassement D611 (Fontaine-le-ComteFrontenay-Rohan-Rohan)
Caractéristiques
Longueur 137 km
Direction nord-est / sud-ouest
Extrémité nord-est N248 à Frontenay-Rohan-Rohan
Intersections D911 à Mauzé-sur-le-Mignon
N137 à Sainte-Soulle
N237
Extrémité sud-ouest La Rochelle
Réseau Route nationale E3 E601
Territoire traversé
1 région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes
2 départements Deux-Sèvres, Charente-Maritime
Villes principales Mauzé-sur-le-Mignon, La Rochelle
Notes
Tracé actuel
Numérotation actuelle des routes

La route nationale 11, ou RN 11, est une route nationale française reliant Frontenay-Rohan-Rohan (près de Niort) à La Rochelle. À l'origine, elle reliait Poitiers à Rochefort.

Le tronçon actuel fait partie de la route européenne 601 ainsi qu'une partie de la route européenne 3 (entre l'échangeur avec la route départementale 137 et La Rochelle).

Histoire[modifier | modifier le code]

Jusqu'aux déclassements de 1972, la route nationale 11 reliait Poitiers à Rochefort. Le tronçon de Mauzé-sur-le-Mignon à La Rochelle appartenait alors à la route nationale 22, tandis que la route nationale 11 desservait Surgères et Rochefort via un tronçon aujourd'hui déclassé en D 911.

Le décret du 5 décembre 2005 ne conserve que le tronçon situé entre « la route nationale 248 (entre l'autoroute A 10 et la route nationale 11) » et La Rochelle, au titre de la liaison « Poitiers (A 10)-La Rochelle »[1]. Le tronçon de Fontaine-le-Comte à Frontenay-Rohan-Rohan, au niveau de l'échangeur avec la route nationale 248, est déclassé et sa gestion transférée aux départements de la Vienne et des Deux-Sèvres, sous le numéro D 611.

Le décret du 7 août 2002 a déclaré d'utilité publique les travaux de transformation en autoroute A 810 la RN 11, ainsi que la RN 248, entre Dompierre-sur-Mer et l'A10 à Granzay-Gript (inscrit au JO no 188 du 13 août 2002)[2].

Parcours[modifier | modifier le code]

Tracé actuel[modifier | modifier le code]

De Fontaine-le-Comte à Frontenay-Rohan-Rohan (D 611)[modifier | modifier le code]

Les principales communes traversées sont :

De Frontenay Rohan-Rohan à La Rochelle (N 11)[modifier | modifier le code]

Les principales communes traversées sont (+ sorties) :

Ancien tracé de Mauzé-sur-le-Mignon à Rochefort (D 911)[modifier | modifier le code]

Les principales communes traversées sont :

Sites remarquables[modifier | modifier le code]

  • Lusignan : le plus grand château fort de France ou ce qu'il en reste (parc) - spécialités les macarons et les raymondins. Une légende : la fée Mélusine. À quelques kilomètres Sanxay ancien village gallo-romain.
  • La Rochelle : remparts, vieux port, aquarium, poissons et fruits de mer.
  • Rochefort : la maison de Pierre Loti - le Pont transbordeur de Rochefort, la corderie Royale.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Décret no 2005-1499 du 5 décembre 2005 relatif à la consistance du réseau routier national », sur Légifrance (consulté le 17 avril 2015).
  2. Décret du 7 août 2002 déclarant d'utilité publique les travaux de transformation en autoroute A 810 des routes nationales 11 et 248 entre Dompierre-sur-Mer (Charente-Maritime) et l'autoroute A 10, déclassant cet itinéraire de la catégorie des routes express et reclassant la liaison autoroutière A 810 dans la catégorie des autoroutes et portant mise en compatibilité du plan d'occupation des sols des communes de Granzay-Gript, Saint-Symphorien, Frontenay-Rohan-Rohan, Epannes, Prin-Deyrançon et Mauzé-sur-le-Mignon dans le département des Deux-Sèvres et des communes de Ferrières, Saint-Sauveur-d'Aunis et Nuaillé-d'Aunis dans le département de la Charente-Maritime

Voir aussi[modifier | modifier le code]