Régiment de Beaujolais (1762)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Régiment de Beaujolais)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Régiment de Beaujolais (homonymie).

Régiment de Beaujolais
Image illustrative de l’article Régiment de Beaujolais (1762)
Drapeau d’Ordonnance du régiment de Beaujolais

Création 1674
Dissolution 1796
Pays France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle infanterie de ligne

Le régiment de Beaujolais, également appelé régiment de Beaujolois, est un régiment d’infanterie du royaume de France créé en 1674.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

Équipement[modifier | modifier le code]

Drapeaux[modifier | modifier le code]

3 drapeaux dont un blanc Colonel, et 2 d’Ordonnance, « à 2 quarrez blancs & 2 quarrez rouges & verts par opposition, & croix blanches »[1].

Habillement[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Colonels et mestres de camp[modifier | modifier le code]

Portrait de Frédéric de Schomberg, par Adriaen van der Werff.
Anne François de Lastic, marquis de Sieujac (1759-1785), colonel au régiment de Beaujolais
  • 15 novembre 1674 : Frédéric Armand, comte de Schomberg, lieutenant général le 16 juin 1655, maréchal de France le 30 juillet 1675, † 11 juillet 1690
  • Schomberg, fils du précédent
  • 4 janvier 1681 : Louis de Lenet, marquis de Larray, brigadier le 24 mars 1684, maréchal de camp le 24 août 1688, lieutenant général le 30 mars 1693, † 11 mars 1698
  • 6 septembre 1689 : Jules Armand Colbert, marquis de Blainville, brigadier le 30 mars 1693, maréchal de camp le 29 janvier 1702, lieutenant général le 19 juin 1702, † 13 août 1704
  • 1690 : Maulevrier, † 1695
  • 6 septembre 1695 : Henri de Colbert, chevalier de Maulevrier, frère du précédent, brigadier le 29 janvier 1702, maréchal de camp le 26 octobre 1704, lieutenant général le 29 mars 1710, † 25 août 1711
  • 29 novembre 1710 : Charles Hugues, comte de Lionne, brigadier le 29 novembre 1710, † juin 1731
  • 1er février 1723 : Étienne Louis Antoine Guinot, marquis de Montconseil, brigadier le 18 octobre 1734, maréchal de camp le 20 février 1743, lieutenant général le 1er janvier 1748
  • 9 août 1742 : Claude Constant Esprit de Harville-Jouvenel des Ursins, marquis de Trainel, brigadier le 1er janvier 1748, maréchal de camp le 23 juillet 1756, lieutenant général des armées du roi le 25 juillet 1762, † 6 octobre 1794
  • 1756 : comte de Brancas
  • 1758 : comte de Durfort, brigadier le 20 février 1761
  • 1761 : comte de Lastic, brigadier
  • 20 mars 1774 : Henri Georges César de Chastellux, † 1814
  • 5 février 1792 : François Xavier Jacob Freytag, † 1817

Campagnes et batailles[modifier | modifier le code]

Lors de la réorganisation des corps d'infanterie français de 1762, le régiment de Lastic conserve ses deux bataillons et est affecté au service de la Marine et des Colonies et à la garde des ports dans le royaume et prend le nom de régiment de Beaujolais.
L'ordonnance arrête également l'habillement et l'équipement du régiment comme suit[2]
Habit, veste et culotte blancs, revers et collet verts, poche en écusson, plus large que haute, garnie de cinq boutons en patte-d'oie, dont un à chaque coin, précédés de boutonnières en biais, et un au milieu, trois sur le parement, quatre au revers et quatre au dessous : boutons jaunes, avec le no 60. Chapeau bordé d'or.

Le 74e régiment d’infanterie de ligne a fait les campagnes de 1792 et 1793 à l’armée du Nord ; 1794 à l’armée de l’Ouest.

Quartiers[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Cinquième abrégé général du militaire de France, sur terre et sur mer, Pierre Lemau de La Jaisse, Paris, 1739
  2. Ordonnance du roi, concernant l'infanterie françoise : du 10 décembre 1762

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Chronologie historique-militaire, par M. Pinard, tomes 3, 4, 5 et 8, Paris 1761, 1761, 1762 et 1778

Article connexe[modifier | modifier le code]