Pierre Gauvreau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre Gauvreau
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
(à 88 ans)
Montréal, Québec
Nom de naissance
Henri Lucien Marcel Pierre Gauvreau
Nationalité
Drapeau du Canada Canadien
Activité
Formation
Maître
Mouvement

Pierre Gauvreau, né le et décédé le à Montréal[1],[2], est un artiste-peintre et auteur québécois, aussi scénariste, réalisateur de télévision et producteur de cinéma. Peintre automatiste, il est l'un des signataires du Refus global.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il découvre le modernisme français alors qu'il étudie à l'École des beaux-arts de Montréal. Paul-Émile Borduas remarque ses peintures, et l'invite à se joindre au groupe d'artistes se réunissant dans son atelier. Il est le frère de Claude Gauvreau.

En 1943, il expose à la Société d'art contemporain et reste associé au groupe des Automatistes.

Pendant les années 1950, il se détache des canons automatistes et en profite pour devenir écrivain, directeur et producteur à la télévision.

De 1960 à 1975, il délaisse la peinture. Plus tard, il reprendra son pinceau.

Au cours de sa carrière, il réalise les décors de quelques pièces de théâtre. Il réalise le feuilleton télévisé Rue de l'anse (1963-65).

Il scénarise les séries télévisées à succès : Le Temps d'une paix (1980-86), Cormoran (1990-93), et Le Volcan tranquille (1997-98).

En 1990, pour l'ensemble de son œuvre, il reçoit un Grand Prix de l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision.

En 1995, il reçoit le Prix Louis-Philippe-Hébert.

En 2005, il reprend le pinceau.

En juin 2010, le musée du village de La Malbaie expose ses toiles lors d'une exposition pour le 25e anniversaire de l'émission télévisée Le Temps d'une paix dont il a rédigé les textes.

Il est mort le 7 avril 2011, à l'âge de 88 ans[1], d'une insuffisance cardiaque[3].

Œuvres d'art[modifier | modifier le code]

  • Briques et Ciel, huile sur toile, 1961
  • Ont des oreilles attentives, 30 × 36 (pouces), huile sur toile, 1977
  • Salade aux œufs durs, 48 × 48 (pouces), acrylique, 1978
  • La Spirale éclatée, 36 × 84 (pouces), acrylique, 1979
  • Éloge à l'asymétrie, 152 x 122 (centimètres), acrylique sur toile, 1994
  • Agape nocturne, 46 × 46 (pouces), acrylique, 1999
  • Accommodements déraisonnables, 28 × 23.5 (pouces), technique mixte, 2005
  • Perversité galopante, 36 × 30 (pouces), technique mixte, 2006
  • Les Riches heures de la rue Cherrier III, 28 × 42 (pouces), technique mixte, 2007
  • Les Mille et Deux Nuits, 16 × 16 (pouces), technique mixte sur 8 cartons, cadavre exquis en duo avec Janine Carreau, 2008

Filmographie[modifier | modifier le code]

comme producteur[modifier | modifier le code]

comme acteur[modifier | modifier le code]

comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

  • Échos d'un nouveau monde, Janine Carreau et Pierre Gauvreau, Galerie Michel-Ange, 14 octobre au
  • Périté : Marcel Barbeau, Pierre Gauvreau, Fernand Leduc, Galerie Michel-Ange, 17 février au 17 mars 2011

Honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Décès de Pierre Gauvreau », Cyberpresse (http://www.cyberpresse.ca), (consulté le 8 avril 2011).
  2. « Gauvreau, Pierre (notice nécrologique) », La Presse (Montréal) (necrologie.cyberpresse.ca), (consulté le 9 avril 2011).
  3. « Pierre Gauvreau s'éteint », SRC (http://www.radio-canada.ca), (consulté le 8 avril 2011).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]